Umweltbank finance un projet solaire de 110 MW en Allemagne

Share

Tiré de pv magazine Allemagne.

Le prêteur vert allemand Umwelt AG va accorder un crédit de 55 millions d’euros au plus grand projet d’énergie solaire non subventionné du pays : le parc photovoltaïque Schornhof de 110 MW du développeur Anumar, en cours de construction en Bavière.

Anumar a obtenu la signature de la société norvégienne de production d’énergie renouvelable Statkraft sur un accord d’achat d’électricité (PPA) d’une durée de 11 ans pour 50 MW de la capacité de production du projet de 60 millions d’euros et des négociations sont en cours pour conclure la vente d’électricité de 30 MW supplémentaires sur le site. Le développeur s’est vu attribuer un contrat de prime de rachat de 30 MW de la capacité de Schornhof, allouée dans le cadre des appels d’offres allemands pour le photovoltaïque à grande échelle.

Umweltbank, qui ne finance que des projets respectueux de l’environnement, a déclaré que le prêt est son plus grand investissement à ce jour dans des projets d’énergie renouvelable soutenus par des accords d’achat d’électricité. Thomas Benz, directeur adjoint de l’énergie et des infrastructures du prêteur, a déclaré à pv magazine que plusieurs crédits ont été accordés pour des projets solaires au cours des derniers mois, mais qu’ils concernaient des installations d’une puissance inférieure à 10 MW. En ce qui concerne les prêts pour les projets menés dans le cadre des PPA, il a déclaré : « À la fin de l’année dernière, nous avons connu un départ timide, mais nous avons pu apprendre et acquérir de l’expérience. Maintenant, les grands projets arrivent ». La banque a déposé des demandes de financement pour 300 MW de projets solaires, a déclaré M. Benz, sous la forme de centrales électriques d’une capacité de production allant de 8 MW à 100 MW.

Le représentant de Umweltbank a déclaré que le marché commence à regagner du terrain après que la crise de Covid-19 a fait baisser les prix de l’électricité, interrompant le marché européen des PPA.

« Nous constatons une lente reprise », a déclaré M. Benz, en référence aux installations solaires pour lesquelles les négociations d’un accord d’achat d’électricité avaient commencé avant l’arrivée du nouveau coronavirus en Europe. Il a déclaré que de grands sites adaptés au développement de projets solaires sont à nouveau recherchés.

Benz a déclaré que Umweltbank peut prendre une première décision de financement dans un délai de deux semaines, à condition que tous les permis soient en place pour les projets prévus. Un choix final est généralement annoncé dans les huit semaines suivant la demande, mais le représentant de Umweltbank a déclaré que l’expérience du prêteur sur le marché avait démontré qu’il pouvait prendre une décision plus rapidement en cas d’implication dès le départ dans les négociations de l’accord d’achat d’électricité.

PPA standards

La banque veut maintenant développer des contrats d’achat d’électricité standardisés pour réduire le temps nécessaire à la prise de décision en matière de financement. « Les PPA ne pourront pas remplacer les appels d’offres et les projets jusqu’à 750 kW, mais ils constitueront toujours un troisième pilier important pour la poursuite du développement du photovoltaïque en Allemagne », a déclaré M. Benz.

Au sein du projet solaire Schornhof, le passage de l’agriculture à la ferme photovoltaïque, et les avantages qui en découlent en termes de biodiversité, ont attiré l’Umweltbank. Faisant référence à la région où l’installation sera située, le prêteur a indiqué : « La région de Donaumoos a été exploitée intensivement pour l’agriculture. En exploitant le parc solaire, ces zones peuvent se rétablir à long terme ». La réduction du drainage sur le site devrait faire monter le niveau de la nappe phréatique et la banque ajoute : « De nouvelles prairies sont créées sous les modules solaires favorisant la biodiversité. »

Traduit par Julien Rouwens