BayWa r.e. débute la construction de 5 MWc dans une ex-carrière de gypse des Landes

Share

Composé de ​12 000 modules​, le parc sera installé sur une ancienne zone de stockage de stériles issus de l’exploitation de la carrière​, sur les communes de Pouillon et Bénesse-lès-Dax, dans le département des Landes, en région Nouvelle-Aquitaine.

D’une puissance avoisinant les ​5 MWc, le parc solaire produira environ 5828 MWh d’électricité renouvelable par an et évitera près de 1810 tonnes de CO​2.

Le projet a été lauréat d’un appel d’offre de la CRE en février 2019, rappelle BayWa r.e. dans un communiqué publié à cette occasion.

Au titre de l’IFER (impôt forfaitaire sur les entreprises de réseaux), plus de ​13 500 € seront

versés chaque année aux collectivités locales​.

Cette installation de production d’énergie renouvelable sur un ​site anthropisé ​valorisera ainsi une friche aujourd’hui colonisée par une espèce végétale invasive​. La mise en service du parc est prévue en janvier 2021.

Le site d’implantation a fait l’objet d’un remblaiement durant l’activité de la carrière de gypse voisine. Les sols, remaniés, sont constitués de stériles provenant de ladite carrière de gypse. Constitué d’une zone remblayée sableuse, le site est aujourd’hui envahi par l’Herbe de la Pampa, une espèce végétale exotique invasive​ avérée en Nouvelle-Aquitaine.

Les tables métalliques accueillant les panneaux seront fixées au sol par des pieux battus. Les modules photovoltaïques seront montés sur des châssis inclinés pour former ces tables, alignées selon des rangées exposées au Sud, pour maximiser l’énergie reçue du soleil.

BayWa r.e. a par ailleurs conçu le parc solaire dans une logique de préservation de l’environnement et d’aménagement paysager. Ainsi, les arbres et arbustes présents en bordure du site seront ainsi conservés. ​Des haies seront implantées en connexion avec les éléments boisés du secteur pour assurer une continuité écologique et pour créer des écrans visuels limitant la perception du parc​. Ces haies paysagères seront composées d’​essences sauvages locales adaptées au sol et non invasives​. L’implantation de ces essences apporteront un bénéfice environnemental complémentaire à l’installation de la centrale.

Acteur de premier plan dans le développement des énergies renouvelables sur le territoire national depuis 2005, BayWa r.e. développe notamment ses projets solaires sur des sites tels que les friches industrielles, les anciennes carrières ou les terrains militaires impropres aux usages agricoles afin de les revaloriser. La société est par ailleurs le leader européen de l’installation de parcs solaires flottants sur des plans d’eau.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...