Le canadien Nouveau Monde progresse dans sa gigafactory d’anodes pour batteries

Share

La Société poursuit ainsi sa stratégie visant à devenir le plus grand producteur occidental d’anodes de haute qualité pour utilisation principale dans les batteries lithium-ion pour les véhicules électriques et les systèmes de stockage d’énergie. Par ailleurs, au fil de son développement, Nouveau Monde maintient un engagement clair en faveur de la neutralité carbone, indique la société. Une neutralité qui s’appuie notamment sur de l’hydroélectricité produite au Quebec à faible coût.

L’analyse conclut qu’une production de 42 kilo-tonnes par an (kt/a) d’anodes et de 3 kt/a de paillettes purifiées peut être atteinte grâce à la construction d’une toute nouvelle usine de pointe sur le site industriel de Nouveau Monde qui s’étend sur 200 000 m2. Cette usine sera soutenue par l’unité existante de la phase 1. Cette dernière, située à Bécancour, est actuellement en construction, avec une capacité nominale prévue de 2 kt/a de matériel d’anode. La première production est prévue d’ici 12 mois.

Le FEL-1 inclut un examen de toutes les réglementations et permis environnementaux, l’échéancier du projet, la définition des caractéristiques du produit, l’analyse des parties prenantes, le budget des dépenses d’investissement et les coûts d’exploitation prévus.

La production de graphite sphérique purifié enrobé, utilisé comme matériel d’anode dans les batteries lithium-ion, nécessite trois grandes étapes, à savoir : la mise en forme, la purification et l’enrobage. Depuis 2016, Nouveau Monde a investi environ 27 millions de dollars dans le développement de procédés et la réduction des risques grâce à des essais au banc à grande échelle et à la construction d’unités de démonstration.

Le site de Nouveau Monde à Bécancour est stratégiquement situé pour la production à grande échelle de matériel d’anode. Il est à proximité des clients potentiels, a accès à des services publics clés (eau, hydroélectricité, gaz, etc.), est attenant à un producteur de chlore et de soude caustique, ce qui lui donne accès à des produits consommables clés, à une main-d’œuvre qualifiée, en plus de disposer d’un port international en eau profonde sur le fleuve Saint-Laurent.

Les coûts d’investissement sont estimés à 545 millions de dollars US, comprenant le matériel, l’équipement, la main-d’œuvre et le transport nécessaires à l’usine, ainsi que toutes les infrastructures et les services nécessaires au soutien de cette exploitation. L’estimation exclut les coûts de propriété, la marge de dépassement et tous les droits et taxes. Le plan d’investissement actuel prévoit une potentielle mise en service au 1er trimestre 2025.

Arne Frandsen, président du conseil d’administration de Nouveau Monde, a déclaré :

« Grâce à nos usines sophistiquées de traitement et de valeur ajoutée de Bécancour, Nouveau Monde propose du matériel d’anode de haute qualité, et est en bonne voie pour devenir l’un des plus importants producteurs de matériel d’anode au monde. Notre intégration verticale en amont réussie avec notre projet minier Matawinie est conçue pour nous assurer l’accès à une matière première de qualité pour les décennies à venir. Grâce à l’équipe de Nouveau Monde, constituée d’experts et de professionnels de renommée locale et internationale, nous poursuivons notre ascension à toute allure ! »

Eric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde, a ajouté :

« Nous avons fondé Nouveau Monde en 2011 avec la vision de créer le plus grand et le meilleur fournisseur de matériel d’anode à base de graphite en Amérique du Nord. Au cours des cinq dernières années, nous avons particulièrement mis l’accent sur le développement du savoir-faire et des compétences en matière de transformation à l’interne. Nous avons engagé des professionnels hautement qualifiés venant des quatre coins du monde, créant ainsi une équipe d’experts pluridisciplinaires en termes de matériel d’anode. Cette équipe s’est à son tour engagée auprès de nombreux autres experts locaux et internationaux afin de définir les technologies permettant de produire du matériel d’anode au lithium-ion de haute qualité, et ce à grande échelle. »

Et d’ajouter : « Il est essentiel pour l’Amérique du Nord de développer une chaîne d’approvisionnement entièrement intégrée de matériaux de haute qualité pour les batteries produites à grande échelle, avec une empreinte carbone minimale et en assurant la traçabilité, tout en préservant la compétitivité des coûts en tout temps ».

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Anker dévoile une nouvelle solution de stockage domestique tout-en-un
12 juillet 2024 La solution de stockage domestique a une capacité allant jusqu'à 30 kWh et est disponible en configuration monophasée et triphasée.