TotalEnergies signe un accord de collaboration stratégique avec Amazon

Share

TotalEnergies a signé fin juillet une collaboration stratégique avec Amazon grâce à laquelle l’énergéticien aidera le géant de la vente en ligne à atteindre son engagement d’utiliser 100 % d’énergie renouvelable pour ses opérations d’ici 2030 et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2040. Pour cela, les deux partenaires ont conclu des contrats d’achat d’électricité (PPA) portant sur un engagement de 474 MW de capacité de production renouvelable aux États-Unis et en Europe, avec pour objectif d’étendre leur collaboration au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique. Le nature des sources renouvelables n’a pas été précisée.

De son côté, le groupe français multi-énergies bénéficiera des services d’Amazon Web Services (AWS) dans la fourniture de solutions cloud lui permettant d’accélérer sa transformation numérique, la digitalisation de ses opérations et l’innovation digitale. « En particulier, la Digital Factory de TotalEnergies bénéficiera de l’étendue et de l’expertise des services d’AWS : infrastructure, vitesse, fiabilité et services innovants. TotalEnergies évaluera également la technologie de calcul haute performance d’AWS pour améliorer la rapidité de ses workflows clés et accélérer l’innovation de ses différentes activités dans le monde », insistent les deux acteurs dans un communiqué. « Nous comptons également sur Amazon et AWS pour nous aider à accélérer encore le rythme de notre transformation numérique », a complété Stéphane Michel, directeur général gas, renewables & power de TotalEnergies.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...