Une société minière canadienne acquiert 10 sites de vanadium au Maroc

Share

D’après pv magazine international.

Le fournisseur canadien de graphite et de graphène Elcora a annoncé l’acquisition de la société STE Ermazone A.R.L. (Ermazone). Le groupe met ainsi la main sur 10 sites d’exploitation de vanadium, dont les emplacements ne sont pas spécifiés mais que STE avait sous licence/concession au Maroc.

« Au titre de l’achat de 100 % des actifs en circulation d’Ermazone, la société a accepté de procéder aux contreparties suivantes : (i) 500 000 dollars américains en espèces ; (ii) 4 500 000 actions ordinaires de la société ; et (iii) 10 000 dollars à verser en rémunération à la fin de chaque mois, pendant une période de trois ans, ou jusqu’à la fin de la période d’emploi », a déclaré Elcora dans un communiqué. « Toutes les actions émises dans le cadre de l’acquisition sont émises à un prix réputé de 0,11 $ par action et seront acquises à raison d’un trente-sixième à la fin de chaque mois, sur une période de trois ans. » Le nom du vendeur n’a pas été révélé.

Elcora a déclaré que les activités minières sur les sites viseront principalement à fournir du vanadium à l’industrie des batteries à flux redox.

« Elcora se consacre à libérer tout le potentiel du solaire et de l’éolien grâce à des capacités de stockage d’énergie à grande échelle », a déclaré le PDG de l’entreprise, Troy Grant. « Comme d’autres minéraux et métaux nécessaires aux batteries li-ion, l’industrie florissante des énergies renouvelables va accélérer la demande de vanadium de haute qualité. Elcora commencera la production d’essai afin d’obtenir suffisamment de matériaux pour tester le processus de production. »

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...