Un vaste projet PV flottant sur les plans d’eau de soutien d’étiage du fleuve Adour en Nouvelle-Aquitaine

Share

L’institution Adour, qui gère le fleuve Adour et ses affluents dans le bassin aquitain, se tourne vers le photovoltaïque. L’établissement public territorial de bassin a sélectionné les sociétés Sergies et Hydrocop pour aménager 22 plans d’eau artificiels de soutien d’étiage avec des centrales hydroélectriques et photovoltaïques flottantes. L’institution précise dans un communiqué que les réservoirs visés sont répartis dans quatre départements : le Gers, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

Le projet prévoit de recouvrir un tiers de la surface des sites de panneaux photovoltaïque. Cela représenterait au total environ 340 hectares sur les 1020 disponibles, correspondant aux besoins de quelque 245 000 personnes. Les plans d’eau de soutien d’étiage permettent de réguler les flux d’eau dans le bassin de l’Adour et les installations photovoltaïques pourraient permettre de refroidir et limiter l’évaporation de la ressource stockée. La mise en service des installations est prévue de manière échelonnée jusqu’en 2030.

Le développement des projets sera préalablement soumis à une étude de faisabilité et à une concertation locale avec les élus du territoire dans les prochains mois. Le plan d’investissement, porté par le groupement retenu et par les acteurs locaux à l’initiative du projet, devrait également être ouvert aux citoyens et aux associations locales.

Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies (filiale de Soergies) s’est félicité du projet et a souhaité ajouter du contexte : « émanation des collectivités locales de la Vienne, la proposition du Groupe Soregies a été établie en partageant les mêmes objectifs et les mêmes valeurs que l’Institution Adour et ses partenaires. C’est la convergence des objectifs stratégiques Energies Vienne 2030 et ADOUR 2050 » a-t-il précisé.

Le projet avait été initié en 2019 avec le Syndicat d’Energie du Gers, les sociétés d’économie mixte départementales SEM Enerlandes, SEM EnR64 et SEM Ha-Py Énergies ainsi qu’en impliquant l’AREC d’Occitanie et Terra Energies. L’institution Adour a ensuite publié une consultation en juin 2020, ce qui a permis de sélectionner le producteur d’EnR Sergies pour la partie PV flottant, Gascogne Énergies Services (à Airesur-l’Adour) et Énergies Services Lannemezan pour la fourniture d’électricité et le Groupe Hydrocop pour la partie hydroélectricité.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...