La 1ère tranche de l’appel d’offres PPE2 “centrales au sol” légèrement sursouscrite

Share

Le Ministère de la transition écologique a publié la liste des lauréats de la première période de l’appel d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de l’énergie solaire « centrales au sol ». 71 nouveaux lauréats ont été désignés, et l’appel d’offres a été légèrement sursouscrit, avec un total de 704,9 MWc attribués, sur 700 MWc appelés.

Le prix moyen proposé par les lauréats est de 58,84 €/MWh, tandis que le prix maximal était fixé 90 €/MWh. Selon l’analyse de Finergreen, il s’agit d’une augmentation de 7,1 % du tarif, comparé à la dernière période de l’appel d’offres CRE4 “centrales au sol” (dont le prix moyen était de 54,96 €/MWh).

20 développeurs ont été identifiés par Finergreen, dont 6 qui cumulent moins de 10 MWc de projets alloués. EDF monte sur la première place du podium avec 112 MWc sécurisés, Neoen sur la deuxième avec 93 MWc et JPEE sur la troisième place.

En termes géographiques, comme pour le dernier appel d’offres CRE4 et pour la première session de l’appel d’offres PPE2 “PV sur toiture”, La Nouvelle-Aquitaine arrive en tête avec 27 % de la totalité des projets attribués (190,4 MWc), devant le Centre-Val-de-Loire avec 163 MWc sécurisés (23 % de la totalité des projets). Finergreen note également que les développeurs font de plus en plus d’offres en remontant vers le nord, en raison de la pression foncière exercée lors des derniers appels d’offres au sol en France.

La date butoir de la prochaine période est le 20 mai 2022, pour un volume appelé de 925 MWc.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...