Lhyfe s’introduit en bourse et vise 200 MW de capacité de production d’H2 vert d’ici 2026

Share

Lhyfe se dote de nouvelles capacités de financement pour développer ses projets de production d’hydrogène vert. L’entreprise nantaise vient d’annoncer le succès de son introduction sur la bourse Euronext Paris. Les 12 571 429 actions ordinaires émises ont été acquises pour un prix de 8,75 euros chacune, représentant une augmentation de capitale de 110 millions d’euros.

Lhyfe en profite aussi pour équilibrer ses comptes et convertir en capital six emprunts obtenus en obligations convertibles pour un montant total de 47,8 millions d’euros. A noter que des opérations bancaires et boursières destinées à stabiliser le cours de la nouvelle action Lhyfe pourraient encore modifier les totaux annoncés d’ici le 17 juin 2022.

Le produit net de l’augmentation de capital sera employé pour la plus grande partie (50%) à abonder en fonds propres les sociétés de projets de manière à atteindre une capacité installée de production totale de 200 MW d’ici 2026. Ces opérations de développement seront aussi soutenues par de la dette et l’obtention de subventions, précise le communiqué relatif à l’introduction boursière. 35% de la nouvelle enveloppe sera dédiée au renforcement des équipes commerciales et d’ingénierie dans les marchés cibles et 8% à la R&D, notamment pour le développement technologique de la production d’hydrogène vert en mer et pour l’optimisation des coûts de production.

Dans l’attente, Lhyfe a fait savoir qu’avec 93 projets actuellement dans les tuyaux, elle entend atteindre une capacité installée totale de 55 MW d’ici 2024 à partir d’unités onshore uniquement.

Au cours d’échanges avec pv magazine dans les allées d’Intersolar, un représentant de la société a expliqué qu’une production off-shore alimentée par des centrales hybrides éolien + solaire (elles aussi off-shore) serait une option intéressante à développer puisqu’elle permettrait notamment d’optimiser les coûts de transport d’énergie et de disposer d’un espace suffisamment grand pour générer la puissance EnR nécessaire à l’électrolyse.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...