Solaire + stockage : un système pour l’éclairage LED dans les bâtiments commerciaux

Share

D’après pv magazine international.

Une équipe de scientifiques de l’institut de recherche indien Techno India Salt Lake (TISL) a cherché un moyen d’utiliser des installations photovoltaïques autonomes associées à des batteries lithium-ion pour l’éclairage LED des bâtiment commerciaux. Leur objectif est de développer l’utilisation de l’énergie solaire pour alimenter les éclairages LED et ainsi réduire les coûts d’électricité.

« Les travaux portent sur la conception d’un système PV efficace en mesure de satisfaire entièrement la demande énergétique d’un complexe commercial donné, sans recourir à l’alimentation électrique classique », ont-ils expliqué. Dans son article « Design of LED lighting system using solar powered PV cells for a proposed business complex », récemment publié dans la revue Scientific Report, l’équipe indique que les projets PV commerciaux pour l’éclairage LED doivent suivre neuf étapes, parmi lesquelles l’identification d’un emplacement, le choix d’un point de raccordement au réseau, ainsi que la documentation et les négociations préalables à la construction. Les scientifiques ont également souligné l’importance de la construction d’infrastructures telles que des routes et des clôtures, de l’achat d’équipements et de la logistique, de l’installation de structures de montage, de la construction de postes de transformation, de la mise en place de raccordements au réseau et de l’installation de systèmes de surveillance.

Les chercheurs sont partis du principe que le système PV serait constitué de 6 097 modules solaires d’une puissance de 150 W chacun, pour une capacité totale de 914,4 kW. Ils ont en outre tablé sur un angle d’inclinaison du panneau de 49,3 degrés. Le panneau PV comporterait 41 strings et 24 modules en série.

À cela s’ajoute une batterie lithium-ion réglable dotée de 512 cellules, dont 16 montées en série et 32 en parallèle. Les scientifiques ont estimé à 190 830,7 kWh la consommation annuelle en électricité du complexe commercial.

« La batterie est censée fonctionner à une température ambiante standard de 24°C, dans une pièce équipée d’une climatisation fixe », ont-ils précisé.

D’après leurs conclusions, le bâtiment bénéficierait grâce à ce système d’une autonomie énergétique totale. Dans la configuration proposée, le facteur de transposition du panneau solaire pourrait atteindre 0,98.

Par ailleurs, la modélisation a montré que la couverture solaire du système ainsi que son taux de rendement se montaient respectivement à 0,740 et 0,569. La couverture solaire mesure la qualité d’une installation solaire, indépendamment de son emplacement, tandis que le taux de rendement désigne le pourcentage de la charge thermique totale prise en charge par le solaire.

« L’estimation des coûts indique que l’acquisition et l’installation des systèmes de PV est économiquement viable pour un complexe commercial type, a ajouté l’équipe de chercheurs. Il est tout à fait possible de les installer sur n’importe quel bâtiment individuel afin d’atteindre une autonomie énergétique complète dans le futur. »

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...