Le stock de projets solaires approchait les 14 GW au 2ème trimestre 2022

Share

Selon la 43ème édition de l’Observatoire de l’énergie solaire en France, publié France Territoire Solaire, le volume de raccordement au 2ème trimestre 2022 s’établit à 536 MW*, et reste donc stable par rapport au volume du 1er trimestre 2022 (542 MW).

Regain d’intérêt dans l’autoconsommation

Toujours selon le think tank, plusieurs tendances se dégagent de ces nouveaux chiffres. Ainsi, par rapport au 1er trimestre, ce 2ème trimestre est marqué :

• par une forte hausse du segment « autoconsommation » (totale ou partielle), avec presque 20 000 installations raccordées, ce qui constitue un nouveau niveau record, entretenu par le contexte de hausse des coûts de l’énergie,

• par une hausse légère du segment des installations domestiques (<9 kW), avec 62 MW raccordés, ce qui est un niveau très élevé,

• par une légère baisse du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), avec 133 MW raccordés, ce qui reste un niveau élevé,

• par une forte hausse du segment des grandes toitures (100 à 250 kW), avec un volume raccordé de 41 MW,

• par une forte baisse du segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), avec un volume raccordé de 6 MW,

• par une faible hausse du segment des grandes installations (1 MW et +), avec 282 MW raccordés, ce qui constitue un niveau en baisse par rapport aux trimestres 2021.

La part d’électricité photovoltaïque dans la consommation brute d’électricité en France a atteint un niveau record de 6,21 % au terme de ce 2ème trimestre 2022.

500 MW de projets abandonnés

Cependant, si le volume de raccordement reste relativement stable, France Territoire Solaire note une très forte hausse des projets dans la file d’attente (avec 1,3 GW de nouveaux projets). Le stock de projets approche les 14 GW au terme de ce 2ème trimestre 2022. Ce trimestre est aussi marqué par un fort mouvement de sortie par abandon, concernant 500 MW de projets.

« Le prix de marché de l’électricité étant très haut sur ce 2ème trimestre, on observe à nouveau un impact positif sur les charges publiques et sur tous les segments. Le prix de leur électricité étant inférieur au prix de marché, ces installations permettent de faire des économies de charges publiques », note l’Observatoire.

En outre, sur ce trimestre comme le précédent, le marché des centrales au sol souffre de l’inflation, et connaît un ralentissement. Pour autant, les projets continuent d’entrer en masse en file d’attente. Le marché des toitures a été fortement stimulé par l’entrée en vigueur du S21, qui se traduit par un regain d’activité à la fois en termes de raccordements et d’entrées dans la file d’attente (mais aussi de sorties).

« La bonne tenue du marché malgré un contexte d’inflation et de hausse des taux, peut s’interpréter à la fois comme une preuve de la résilience de la filière et comme une conséquence des mesures positives prises par l’Etat, qui s’est montré à l’écoute des fédérations professionnelles. Le résultat est là, notamment pour le segment des grandes toitures qui bénéficie pleinement de l’élévation du seuil du guichet, mesure phare portée par l’ensemble de la filière de longue date. Les prochains trimestres permettront de constater si les mesures annoncées cet été se traduiront par un effet positif similaire sur le segment des centrales au sol. Une forte hausse de son rythme annuel de déploiement est indispensable à l’atteinte des objectifs de la PPE à l’horizon 2028 », conclut Antoine Huard, Président de France Territoire Solaire.

* les chiffres de cet Observatoire concernent la France continentale, ils sont légèrement différents des chiffres du CGDD, car l’Observatoire n’a pas accès aux données de raccordement et de file d’attente des entreprises locales de distribution (ELD), ces dernières n’étant pas publiées.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...