GLHD utilise la réalité augmentée pour l’insertion paysagère de ses projets agrivoltaïques

Share

GLHD, spécialiste français de l’agrivoltaïsme, a développé un outil numérique de visualisation de ses projets en réalité augmentée. Conçue pour être utilisée sur des tablettes par la start-up bordelaise Yzar, l’application permet à ses utilisateurs de faire apparaître dans un paysage les structures fixes ou trackers d’une ferme agrivoltaïque. Sur la base de ce premier aperçu, les futurs riverains d’un projet ont ensuite la possibilité de faire reculer les panneaux et de simuler l’apparition de haies pour se rendre compte des différentes solutions d’insertion paysagère. Ils peuvent aussi se déplacer jusque sous les structures au point d’ancrage sélectionné pour vérifier les différents ressentis au fur et à mesure qu’ils se rapprochent du projet.

Captures d’écran simulant des structures agrivoltaïques dans un paysage avec et sans
haies à 3 distances différentes.

Image : GLHD

« L’utilisation de la réalité augmentée est particulièrement pertinente pour représenter l’agrivoltaïsme. Le concept de productions agricoles en système agrivoltaïque peut être complexe à comprendre tout comme les solutions d’insertion paysagère. Avec cette application, les habitants d’un territoire concerné peuvent se rendre compte en temps réel de la vraie taille des objets à différentes distances. Cette immédiateté est importante pour objectiver les a priori et stimuler les contributions de chacun », confie Pierre Jeanne, président et co-fondateur de la start-up bordelaise YZAR qui a développé l’application pour GLHD. Créée en 2017, Yzar développe des solutions de visualisation innovantes pour aider ses clients à simplifier la compréhension de leurs projets en proposant des représentations 3D, précises, animées et interactives, diffusées en réalité augmentée principalement sur smartphones ou tablettes.

« L’essai que nous avons conduit lors d’une balade a permis aux participants de comprendre le fonctionnement des trackers et de visualiser l’insertion paysagère qui a été imaginée en concertation avec le territoire », souligne Anaïs Plumer, cheffe de projet chez GLHD, qui a testé l’application pour la première fois sur le site du projet agrivoltaïque de Précy-le-Sec dans l’Yonne. Créée à Martillac près de Bordeaux en 2018, GLHD accompagne aujourd’hui plus de 200 exploitants actifs impliqués dans la conception de leurs projets agrivoltaïques.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...