Armor Group recentre son activité photovoltaïque organique

Share

Armor Group, acteur de l’énergie solaire au travers de sa filiale Asca, annonce se recentrer sur la production de bobines de films photovoltaïques organiques (OPV) à destination des concepteurs de solutions solaires. Avec cette décision, l’industriel veut se concentrer sur son savoir-faire historique de fabrication d’encre et d’enduction au service de la production de produits industriels semi-finis, en arrêtant la conception et le développement de solutions solaires et de projets architecturaux, aval de l’activité.

« Depuis 13 ans, nous avons fait preuve de détermination et d’engagement pour apporter l’énergie solaire, partout, pour tous, avec des investissements industriels, une R&D poussée, des réalisations emblématiques comme le Pavillon Novartis en Suisse. Néanmoins, nous sommes arrivés à la conclusion que les conditions économiques n’étaient pas réunies pour continuer à l’identique à concevoir et développer des solutions solaires. Nous avons donc fait le choix de nous concentrer uniquement sur la production industrielle de bobines de films semi-finis OPV, un modèle de développement très proche de nos autres activités, notamment l’activité transfert thermique dont nous sommes leaders mondiaux », justifie déclare Hubert de Boisredon, Président-Directeur général d’Armor Group. Avec un chiffre d’affaires de 447 M€ en 2022, l’entreprise est spécialisée dans la conception et de la fabrication de rubans transfert thermique pour l’impression sur étiquettes et emballages souples et dans la production de matériaux innovants tels que les films solaires organiques et les collecteurs enduits pour les batteries électriques.

Ce recentrage d’activité a pour voie de conséquence la liquidation d’Asca GmbH et la restructuration d’Asca SAS, avec le maintien d’équipements de production, d’actifs immatériels dont les brevets, et de collaborateurs qui auront la charge de la poursuite de la production de bobines de films OPV pour les autres acteurs à l’aval de la filière, concepteurs et développeurs de solutions solaires. « L’objectif de production de deux millions de véhicules électriques en France à l’horizon 2030 fixé par le président de la République Emmanuel Macron nous encourage dans nos développements pour notre activité de composants pour batteries, Armor Battery Films. Et tandis que le réemploi de biens de consommation prend une place toujours plus importante, nous avons récemment agrandi nos sites industriels dédiés au reconditionnement de cartouches d’impression », conclut Hubert de Boisredon.

 

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...