Les modules photovoltaïques se vendent actuellement en Europe entre 0,10 €/W et 0,115 €/W

Share

D’après pv magazine international.

Les modules solaires se négocient actuellement en Europe à 0,10 € (0,1085 $)/W pour les produits classiques et à 0,115 €/W pour les panneaux des fabricants de niveau 1, selon Leen van Bellen, directeur du développement commercial pour l’Europe chez Search4Solar, une plateforme d’achat de panneaux solaires, d’onduleurs et de solutions de batteries basée en Europe.

« Nous recevons actuellement de nombreuses demandes de livraison rapide et il y a maintenant beaucoup moins de stock en Europe », explique-t-il à pv magazine, notant que le marché des modules en Europe bénéficie actuellement d’un effet d’attraction plutôt que d’un effet de poussée. « Les modules vendus à partir de stocks européens ou en provenance directe de Chine sont désormais vendus aux mêmes niveaux de prix. »

Selon lui, il est probable que l’on s’éloigne des niveaux de stocks de 2023 et que l’on s’oriente temporairement vers des pratiques de construction à la commande (BTO).

« Toutefois, je m’attends à ce que les ventes prennent du retard en raison de la disponibilité limitée des panneaux. La conséquence est que davantage de stocks seront expédiés vers l’Europe mais dans des conditions plus contrôlées », a-t-il ajouté.

M. Van Bellen a fait remarquer que les panneaux PERC représentent toujours environ 75 % de la demande actuelle de panneaux en Europe, le pourcentage restant étant principalement représenté par les produits TOPCon.

« Sur la base des tendances observées en 2023, la technologie TOPCon est prête à poursuivre sa croissance et il semble que celle-ci dépassera le PERC traditionnel d’ici 2024, devenant ainsi la nouvelle technologie la plus répandue », a-t-il indiqué. « Le TOPCon devrait connaître un véritable essor lorsque la production et le stock de modules PERC diminueront et que les plaquettes de type n deviendront moins chères à long terme ».

Au sujet des modules à hétérojonction (HJT) ou à contact arrière interdigité (IBC), il affirme que « cela ne change rien au fait que nous les proposons et que les clients les achètent également. Dans bien des cas, ce n’est pas spécifiquement en raison des qualités intrinsèques de ces technologies que les clients les achètent, mais plutôt en raison de leur disponibilité et de leur prix », a-t-il déclaré. « Leur part de marché augmentera donc progressivement. »

M. Van Bellen s’attend à ce que les prix des modules augmentent de 5 % par mois à l’avenir. « Cela peut varier en fonction des marques et de la classe de puissance », a-t-il ajouté.

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...