Rénovation de bâtiments patrimoniaux grâce au BIPV, aux pompes à chaleur et à l’efficacité énergétique

Share

D’après pv magazine international.

Un consortium suisse a rénové une église construite en 1965 à Mollis, dans le canton de Glaris, en installant des panneaux photovoltaïques sur le toit, en posant de nouvelles fenêtres, en réalisant des travaux d’isolation et en équipant l’édifice de pompes à chaleur.

Ce bâtiment patrimonial consommait 80 827 kWh par an et avait besoin d’être rénové, mais les transformations autorisées étaient soumises à des restrictions.

Les six entreprises suisses formant le consortium ont ajouté une nouvelle isolation thermique pour le toit, les murs et la terrasse du sous-sol, des fenêtres à triple vitrage, des pompes à chaleur et un système photovoltaïque intégré au toit, orienté vers le sud, qui fournit près de 50 000 kWh d’énergie solaire par an.

Aujourd’hui, la consommation d’énergie de l’église, pompes à chaleur comprises, n’est plus que de 33 100 kWh, soit 41 % de ses besoins antérieurs, ce qui permet de vendre au réseau un excédent de 16 200 kWh.

Les modules photovoltaïques et le système de montage ont été fournis par 3S Swiss Solar Solutions, un fabricant de modules qui a récemment augmenté sa production avec une nouvelle ligne de 250 MW. Au total, plus de 600 modules photovoltaïques intégrés aux bâtiments (BIPV) de différentes tailles ont été utilisés. La majeure partie provient de la ligne de produits MegaSlate, qui a depuis été améliorée et rebaptisée TeraSlate. 110 modules de taille personnalisée ont été fabriqués pour s’adapter à la forme du toit.

« Pour les bâtiments qui ont besoin d’être conservés et protégés, nos panneaux BIPV, qu’ils soient de couleur ou noirs, permettent d’améliorer l’efficacité énergétique tout en préservant l’esthétique, voire en l’améliorant », a déclaré Marcus Bäckmann, directeur technique de 3S Swiss Solar Solutions, à pv magazine.

« Ces projets sont de plus en plus nombreux dans notre pipeline », a déclaré M. Bäckmann. « Il est important que les bâtiments du patrimoine subissent également une rénovation énergétique et ne soient pas exclus de l’amélioration de l’efficacité énergétique, de la réduction des émissions de CO2 et de la possibilité de produire leur propre électricité. »

Le prix solaire Norman Foster est décerné aux « bâtiments à énergie positive », c’est-à-dire aux bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en ont besoin en moyenne pour le chauffage, l’eau chaude et l’approvisionnement en électricité, l’excédent étant vendu au réseau public. Il est administré par Solar Agentur, une organisation non gouvernementale qui promeut l’énergie solaire en Suisse.

Les six entreprises formant le consortium sont Riedl Architekten, un groupe d’architectes, Riget AG, qui a réalisé les travaux de toiture, Elektro Künz, installateur électrique, Sauter Wärmetechnik GmbH, entreprise de systèmes de chauffage, et Ernst Müller GmbH, spécialiste de la métallurgie.

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...