L’Italie offre des allègements fiscaux aux projets photovoltaïques utilisant des modules solaires fabriqués dans l’UE

Share

D’après pv magazine international.

Le Plan national de relance et de résilience (PNRR) 2, publié au journal officiel italien le 2 mars dernier, introduit un nouveau système de crédits d’impôt pour l’achat de composants destinés à des projets d’énergie renouvelable.

Barbara Paulangelo, partenaire et directrice technique du cabinet de conseil italien Reliable Energy Advisor (REA), a indiqué à pv magazine que les crédits d’impôt seront consentis à des projets qui aboutissent à une réduction de la consommation d’énergie.

Les crédits d’impôt pour le photovoltaïque pourraient représenter jusqu’à 35 % du coût des modules solaires et seront accordés exclusivement aux projets utilisant des panneaux solaires fabriqués dans l’Union européenne. Il concernera les panneaux dont l’efficacité est supérieure à 21,5 % ou les modules dont l’efficacité des cellules est supérieure à 23,5 %. Les projets utilisant des modules hétérojonction ou des modules tandem pérovskite-silicium d’une efficacité supérieure à 24 % seront également éligibles.

Celeste Mellone, du cabinet d’avocats italien Green Horse Advisory, a précisé que les crédits d’impôt seront calculés à hauteur de 35 % pour un investissement total de 2,5 millions d’euros (2,71 millions de dollars) et à hauteur de 5 % pour les investissements supérieurs à 10 millions d’euros.

« Le montant maximum des coûts éligibles est de 50 millions d’euros par an et par entreprise bénéficiaire », a déclaré M. Mellone. « Ces mesures sont destinées aux installations destinées à l’autoconsommation, mais en principe nous ne pouvons pas exclure que l’excédent de production éventuellement rejeté dans le réseau puisse être compatible avec les incitations publiques reconnues par le Gestore dei Servizi Energetici ».

Le décret précise que les bénéficiaires possibles sont « les entreprises résidant sur le territoire national, sans distinction de forme juridique, de secteur économique d’appartenance, de taille et de régime fiscal de détermination des revenus de l’entreprise ».

Les investissements doivent être réalisés au cours de la période 2024-25. Le plan prévoit des ressources d’un montant de 6,3 milliards d’euros, qui s’ajoutent aux 6,4 milliards d’euros déjà prévus par la loi de finances italienne, soit un total d’environ 13 milliards d’euros.

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...