Energie Partagée a levé 3,7 millions d’euros en collecte citoyenne en 2023

Share

Energie Partagée a publié son rapport d’activité pour l’année 2023. Sur la période, 19 projets ont fait l’objet d’un investissement via sa branche Énergie Partagée Investissement (EPI), pour un montant total de 10,3 millions d’euros.

Les projets soutenus sont à différentes phases de leur mise en œuvre : premières ou poursuite des études de développement, construction du site ou rachat d’un parc mis en service. En 2023, les montants investis ont presque quadruplé par rapport aux montants décaissés en 2022, par un effet de « rattrapage » post-crise énergétique et covid.

Les prises de participations d’Energie Partagée ont été menées en partie dans des structures citoyennes de développement (12 %) qui financent elles-mêmes des projets d’énergies renouvelables et dans des sociétés d’économie mixtes (SEM) et des fonds régionaux (10 %) au côté des collectivités.

Mais la majorité de l’investissement (78 %) a été fléchée directement vers des dispositifs de financement du développement du solaire citoyen comme Énergie Partagée Études (co-financement de la phase de développement d’un projet d’énergie renouvelable) ou EnRciT (un dispositif de financement racheté par Energie Partagée en 2022 pour sécuriser le financement d’un projet au côté des citoyens et des collectivités). 145 000 euros ont transité par EnRCiT en 2023.

EPI est, quant à lui,  l’outil de capital-investissement qui collecte l’épargne des citoyens pour l’investir dans des projets citoyens d’énergie renouvelable qui ont obtenu le Label Énergie Partagée.

Au 31 décembre 2023, EPI comptait 7380 sociétaires actifs pour un montant de collecte nette cumulée (prime d’émission comprise) de 37 866 974 euros dont environ 3 662 361 euros collectés en 2023.

Energie Partagée revendique un résultat net de 396 879 euros en 2023. Si les revenus sont majoritairement générés par l’éolien, « la filière solaire constitue ensuite le deuxième pilier du portefeuille, avec des engagements à la fois long terme mais également des financements spécifiques à court-terme qui permettent aux projets d’accélérer leur construction et sont également plus rapidement remboursés ».

Ces résultats ont permis à Energie Partagée de reverser les premiers dividendes à ses sociétaires. « Dès la création d’Énergie Partagée en 2010, il avait été fixé comme objectif d’atteindre à horizon de 10 ans une rentabilité brute moyenne de 4% par an », rappelle l’association.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.