Skip to content

Égypte

Six pays d’Afrique créent une alliance pour développer l’hydrogène vert sur le continent

Le Kenya, l’Afrique du Sud, la Namibie, l’Égypte, le Maroc et la Mauritanie ont lancé l’Africa Green Hydrogen Alliance pour favoriser la collaboration régionale afin de créer un environnement propice et durable capable de stimuler le développement de l’hydrogène vert à usage domestique et à l’exportation.

Lafarge Egypte signe un accord pour s’approvisionner en électricité verte grâce à une nouvelle centrale PV de 50 MW

L’installation est développée par Lumika Egypt, qui signe ici sa première opération, et devrait entrer en service d’ici 2024. Lafarge bénéficiera de 140 GWh d’électricité verte par an, ce qui devrait lui permettre de couvrir 50% de la consommation quotidienne en journée de sa cimenterie d’Ain Sukhna dans le gouvernorat de Suez.

Scatec émet des obligations vertes pour refinancer 6 centrales solaires en Egypte

D’une puissance combinée de 380 MW, les six centrales concernées se situent dans le complexe solaire géant de Benban de 1,8 GW. Avec son partenaire Africa50, le groupe norvégien a décidé de refinancer la dette de ce portefeuille par l’émission d’une obligation verte sans recours (Green Project Bond) de 334,5 millions de dollars sur 19 ans qui est certifiée selon le Climate Bonds Standard.

EDF Renewables signe un accord pour un méga-projet d’hydrogène vert en Egypte

Le projet prévoit le développement de 650 MW de capacités solaire et éolienne. L’hydrogène vert alimentera notamment une installation de production d’ammoniac vert de 350 000 tonnes par an qui sera utilisé comme carburant de soutage pour le trafic maritime du canal de Suez. L’Autorité générale de la zone économique du canal de Suez (SCZONE) a récemment signé plusieurs accords d’ampleur pour devenir un pôle industriel mondial d’énergies et de carburants durables.

La startup Shift EV lève des fonds pour la mobilité électrique en Afrique du Nord

Basée au Caire en Egypte, la jeune pousse a procédé à une nouvelle levée de fonds pour développer son activité de conversion de véhicules à combustion en véhicules électriques, notamment en Algérie, en Libye, en Tunisie et au Maroc. Shift EV conçoit et fabrique les batteries lithium-ion qui sont intégrées aux châssis des véhicules à combustion existants et opère un système de gestion de flotte électrique.

Amarenco mise sur l’Egypte avec l’acquisition du développeur cairote SolarizEgypt

L’IPP solaire franco-irlandais a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition de 74 % des parts du développeur égyptien SolarizEgypt. La feuille de route prévoit de déployer 300 MW d’actifs en Egypte sur les quatre prochaines années pour un budget estimé à 230 millions d’euros.

Passage en revue de l’efficacité des techniques de refroidissement des modules PV

Des chercheurs égyptiens ont analysé toutes les techniques de refroidissement des modules solaires. Leur examen comprend les méthodes de refroidissement passif et actif, le refroidissement avec des matériaux à changement de phase (MCP) et avec d’autres additifs, tels que des nanoparticules ou du métal poreux.

L’UE s’engage en faveur du développement des énergies vertes en Afrique

La Commission européenne s’est engagée à collaborer avec la Commission de l’Union africaine pour améliorer le cadre réglementaire des énergies renouvelables en Afrique.

La BERD, le Fonds OPEP, la BAD, le GCF et la Banque arabe financent la centrale solaire de Kom Ombo (200 MWc) en Égypte

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), le Fonds de l’OPEP pour le développement international (Fonds OPEP), la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds vert pour le climat (FVC) et la Banque arabe ont signé hier jeudi un montage financier de 114 millions de dollars avec le saoudien ACWA Power pour la construction de la plus grande centrale solaire privée d’Égypte, Kom Ombo (200 MWc).

La Banque africaine de développement accorde 22,7 M€ à une centrale de 200 MWc en Egypte

La centrale solaire photovoltaïque de Kom Ombo, d’un coût d’investissement de 130 millions d’euros, est développée par le producteur d’électricité saoudien Acwa Power. Le projet soutient la transition énergétique de l’Égypte et contribue à la réalisation de son ambition de 20 % d’énergies renouvelables dans son mix d’ici à 2022.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close