Skip to content

Algérie

L’Algérie veut installer 1000 MWc de capacités solaires en 2021

Dans une interview donnée le 21 décembre dernier, le ministre algérien de la Transition et des Energies renouvelables a affirmé que le pays voulait rattraper son retard. Pour réussir son plan de 15 000 MWc d’ici à 2035, l’Algérie a pour ambition d’installer 1000 MWc en 2021, grâce à des partenariats stratégiques, notamment avec l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine.

L’Algérie étoffe sa capacité de production de panneaux solaires

En plus de l’usine de Milltech et en plus du consortium entre SPS (Système Panneaux Sandwichs) et Qi-Energy, le Commissariat algérien aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (Cerefe) prévoit la construction d’une nouvelle usine à Ouargla, dont la construction a été confiée à l’entreprise Zergoun Green Energy.

L’Algérie lance un projet visant à réaliser 4 GW de centrales photovoltaïques

Nommé TAFOUK1, le projet prévoit la réalisation de centrales photovoltaïques d’une capacité totale de 4 GW d’ici 2024. Un investissement compris entre 3,2 et 3,6 milliards de dollars sera nécessaire, et plus de 56 000 emplois devraient être créés pendant la phase de construction.

Une nouvelle usine de panneaux solaires en Algérie

La société algérienne de télécommunications et d’énergie renouvelable Milltech prévoit de commencer à produire des panneaux dans une nouvelle usine le mois prochain. Les modules seront principalement distribués en Algérie mais l’entreprise espère également exporter ses produits.

2

Condor affirme que sa branche photovoltaïque est pleinement opérationnelle

Le fabricant de composants électroniques algérien a déclaré que sa filiale photovoltaïque n’était pas en redressement judiciaire, celle-ci continuant à fonctionner normalement, souligne-t-il. La société a ajouté qu’elle travaillait actuellement sur deux projets solaires d’une capacité totale de 100 MW.

Le fabricant de composants électroniques algérien Condor en redressement judiciaire

Le fabricant de composants électroniques a une unité de production de modules d’une capacité de 130 MW.

L’Algérie crée un Commissariat pour les énergies renouvelables

La nouvelle entité devra faire face au succès limité des appels d’offres solaires du pays nord-africain et redonner de l’élan à un secteur au potentiel énorme.

L’AO solaire algérien de 150 MW : un prix final de $0,069/kWh, un tiers de la capacité attribuée

La Commission de régulation de l’électricité et du gaz a conclu un appel d’offres lancé en juin. Le seul projet solaire sélectionné vendra de l’électricité à 8,28 DZD/kWh (0,069 $/kWh). L’autorité aurait publié les prix plafonds le jour même de la clôture de l’appel d’offres.

En Algérie, l’appel d’offres de 50 MW pour les projets hybrides se termine avec l’offre la plus basse de 0,10€/kWh

Le fournisseur public de gaz et d’électricité Sonegalz a l’intention de développer cinq projets hybrides dans des zones hors-réseau dans le sud du pays. L’offre la plus haute s’élève à 0,115 €/kWh.

Succès limité pour l’appel d’offres solaire de 150 MW en Algérie

Seules huit des 93 entreprises ayant obtenu le cahier des charges de l’appel d’offres ont décidé d’y participer. Les projets soumis ont cumulé une capacité de 90 MW. Les règles relatives au “contenu domestique” imposaient l’utilisation de modules solaires assemblés en Algérie, ainsi que des structures de montage et de câbles fabriqués localement.

1

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close