Au Royaume-Uni, des scientifiques construisent une nouvelle architecture de cellules solaires en 3D

Share

Une équipe de chercheurs de l’université de Sheffield (Royaume-Uni) et du fournisseur américain de technologies d’énergie et de stockage Power Roll Limited affirment avoir mis au point une nouvelle cellule solaire à contact arrière 3D basée sur une surface surélevée avec des micro-fentes de la largeur d’un cheveu humain.

Les chercheurs ont déclaré que la cellule avait été créée en recouvrant les parois de micro-fentes opposées de différents contacts électriques, puis en remplissant les fentes avec une solution semi-conductrice. Ils affirment que ce type d’architecture cellulaire nécessite moins d’étapes de production que les cellules en silicium basées sur des structures plates traditionnelles, et qu’il est possible de les fabriquer en utilisant d’autres matériaux que le silicium.

L’architecture de cette nouvelle cellule pourrait également réduire les pertes optiques au sein du dispositif, et se passer des onéreux oxydes transparents conducteurs.

« Un module solaire fabriqué avec cette architecture sera beaucoup plus léger qu’un module solaire classique, à énergie équivalente, ce qui pourrait profiter aux régions les moins développées et hors réseau dans le monde où il n’est pas possible de transporter de lourds panneaux solaires », ont déclaré les scientifiques.

Objectif commercial

Power Roll a déclaré que des prototypes de mini-modules avaient déjà été produits à partir de cette cellule et que des efforts seront faits pour amener cette technologie à la production commerciale.

Le professeur David Lidzey, du département de physique et d’astronomie de l’université de Sheffield, a déclaré: « Les appareils que nous avons élaborés avec Power Roll ont une efficacité prometteuse, permettant que 7 % de l’énergie solaire atteignant un seul dispositif photovoltaïque à micro-fente soit converti directement en énergie électrique : cela correspond déjà environ à un tiers de ce que produisent les cellules solaires les plus rentables mais [plus] coûteuses de nos jours. ”

Power Roll indique sur son site Web que sa technologie de cellules est cinq fois moins chère à fabriquer que les cellules photovoltaïques au silicium, 10 % moins chère que d’autres dispositifs flexibles et 40 % moins chère à transporter et à installer. La société affirme également que ces appareils nécessitent peu de capital, puisqu’une capacité de production coûte 10 fois moins chère que celle du silicium pour une période de retour sur investissement deux fois inférieure.