Les internautes investissent dans l’énergie renouvelable en Afrique

Quatre hommes travaillent sur la construction de la centrale solaire de Sakal au Sénégal.

Share

La plateforme de financement participatif Lendosphere a clôturé une levée de fonds valant 2 millions d’euros pour fournir de l’électricité solaire aux habitants d’Abéché au Tchad. À compter de 2020, 21 600 panneaux photovoltaïques économiseront quelques 5 millions de litres de gasoil par an. Plus de 1000 particuliers participent au financement de ce chantier en proposant un taux d’intérêt brut de 5 % sur 5 ans.

Le projet solaire d’Abéché est l’une des nombreuses réussites de Lendosphere. Fondé en 2014, Lendosphere a mis 17 collectes en ligne pour des projets d’énergie renouvelable en Afrique. Plus de 2000 internautes ont prêté leurs fonds pour des parcs solaires et éoliens au Maroc, en Namibie, au Sénégal, au Bénin, et plus récemment au Tchad et aux Comores.

Les collectes ont permis de proposer des prêts pour des projet d’énergie renouvelable avec des taux d’intérêts compris entre 4,5% et 6% sur des durées de 3 à 5 ans. Ce financement fléché est vital pour débloquer des projets dans des marchés émergents où le risque de placements dans l’infrastructure énergétique est considéré comme prohibitif pour de nombreux investisseurs conventionnels.

L’audace de prêteurs réunis par Lendosphere illustre les opportunités économiques sur ces marchés. Les internautes-devenus-investisseurs ont d’ores et déjà commencé à percevoir des remboursements. À ce jour, 760 000 euros d’intérêts leur ont été versés et 6,8 millions d’euros de capital a déjà été remboursé.

Au-delà de ces retombées financières, la startup française explique que chaque projet propose une valeur sociale ajoutée en fournissant de l’électricité compétitive à un pays en situation de dépendance énergétique, où l’empreinte carbone de l’électricité est élevée. Les financements apportent également une amélioration des conditions de vie au niveau local par l’accès à l’énergie et à la formation d’équipes sur le terrain.

« Les projets d’énergie renouvelable dans les pays africains rencontrent une réelle attente de la part des prêteurs inscrits sur Lendosphere », affirme Amaury Blais, président et co-fondateur de Lendosphere. « En recherche de sens pour leur épargne, ils y trouvent des projets de qualité, conduits par des entreprises françaises reconnues et qui apportent une valeur inestimable pour les territoires sur lesquels ils sont implantés, tout en contribuant efficacement à la lutte globale contre les émissions de gaz à effet de serre ».

Lendosphere est la première plateforme de financement participatif en prêts dédiés à des projets de développement durable. Depuis son lancement en décembre 2014, plus de 45 millions d’euros ont été investis par des particuliers sur plus de 151 projets d’énergie renouvelable, dont 10,5 millions en Afrique.