La centrale de stockage de 44,2 MWh prévue par Leclanché menace le diesel aux Caraïbes

Share

Le gouvernement de Saint-Christophe-et-Niévès annonce que la société suisse Leclanché installera sur son territoire la plus grande centrale solaire munie de stockage des Caraïbes.

Selon conclu le 7 août 2019, la société suisse Leclanché installera 35,6 MW de panneaux solaires dans la vallée de Basseterre, proche de la capitale du pays de 52 000 habitants. Cette centrale sera munie de batteries à ion de lithium capables de stocker jusque 44,2 MWh et de couvrir plus de 25% des besoins électriques du pays.

Leclanché fournira et installera le système photovoltaïque et le système de stockage. L’industriel suisse a déjà obtenu un terrain pour le site du projet et signé un contrat d’achat d’électricité (PPA) pour une durée de vingt ans avec le fournisseur d’électricité national SKELEC. La construction de la centrale débutera en octobre 2019 pour une mise en service fin 2020.

Le projet est unique dans la puissance d’énergie solaire et de stockage qu’il combine et transformera le portefeuille de ressources énergétiques des deux îles de Saint-Christophe-et-Niévès. « Il envoie un signal fort aux autres pays des Caraïbes, et à ceux du monde entier, sur l’existence d’une alternative à l’énergie diesel, plus propre, plus rentable et durable », affirme Anil Srivastava, CEO de Leclanché.

Diesel out the gate

Selon le Laboratoire national des énergies renouvelables (NREL) américain, le secteur de génération électrique de Saint-Christophe-et-Niévès repose lourdement sur des importations de combustibles fossiles. Comme de nombreuses îles de la région, cette dépendance implique des émissions conséquentes de gaz à effet de serre, ainsi que des tarifs électriques élevés, atteignant notamment 0,27 dollars le kWh en 2015.

Le ministre de l’Infrastructure publique, Ian Patches Liburd, soutient la centrale solaire de Basseterre, affirmant qu’elle réduira la facture de diesel du pays. « Les économies de carburant attendues de l’installation du parc solaire seront bénéfiques à la demande énergétique de la Fédération, et représentent aussi la solution la plus viable pour assurer l’avenir financier de SKELEC », déclare-t-il.

Même Timothy Sylvester Harris, le premier ministre de Saint-Christophe-et-Niévès, a vanté les mérites du projet pour « assurer une alimentation électrique fiable et un environnement plus propre et durable pour nous citoyens et nos touristes. »

Leclanché affirme que la centrale solaire de Basseterre fournira de l’énergie à un coût inférieur à celui du système actuel alimenté au diesel et sera entièrement remboursé sur vingt ans grâce aux économies qu’il engendrera « par le passage à une énergie solaire propre et fiable ».