Le Fashion Pact défile à l’Élysée avant le G7

Share

Les représentants de 32 entreprises phares dans la mode se réunissent cette après-midi à l’Elysée pour inaugurer une initiative de développement durable promouvant les énergies renouvelables et la protection de l’environnement dans l’industrie textile.

Le président français, Emmanuel Macron, accompagné de ses ministres du transport, des finances et de l’écologie, accueillera les fondateurs du « Fashion Pact », félicitant leur engagement pour soutenir le climat, la biodiversité et l’océan.

L’Élysée verra notamment défiler les représentants d’Adidas, Carrefour, Chanel, Galeries Lafayette, GAP, Giorgio Armani, H&M, Hermès, Zara, Gucci, La Redoute, Nike, Prada, Puma et Ralph Lauren.

« La force motrice derrière ce projet est notre conviction, commune à tout signataire, de notre responsabilité partagée envers l’environnement de sur le long terme », affirme Pablo Isla, PDG de Inditex, le premier groupe mondial dans la mode et détenteur de la marque Zara. « Tout le monde à Inditex s’engage au développement durable. »

100% renouvelable d’ici 2030

Selon une étude de la Fondation Ellen Macarthur, la production de textiles émet actuellement l’équivalent de 1,2 milliard de tonnes de dioxyde de carbone par an, soit plus que le trafic aérien et maritime international. Ces émissions seraient en hausse. Si le secteur ne modifie pas ses pratiques, les émissions liées à la production de textiles « augmenteront de plus de 60 % d’ici à 2030 ».

D’après le texte du Fashion Pact, certaines des plus grandes marques au monde entendent à présent enrayer le réchauffement climatique pour le maintenir sous un seuil de 1,5°C en réduisant leurs émissions nettes de gaz à effet de serre à zéro d’ici 2050.

Pour y parvenir, les adhérents du Fashion Pact affirment qu’ils alimenteront leurs opérations avec 100% d’énergie renouvelable et encourageront leur chaîne d’approvisionnement de décarboner tout procédé industriel intensif d’ici à 2030.

Appel à la mode

En avril 2019, dans la perspective du G7, Emmanuel Macron a confié à François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, l’entreprise mère de Gucci, de fonder le Fashion Pact afin de mobiliser les acteurs de la mode et du textile pour réduire l’impact environnemental de leur secteur

Cette coalition vise à réunir au moins 20 % du secteur mondial du textile et de la mode, en volume de production, et veut rassembler des marques représentatives de l’ensemble des segments de marché.