Possibilités d’intégration du photovoltaïque : EU PVSEC 2019

Share

Pour que l’énergie solaire continue de prendre les devants dans la transition écologique, il est nécessaire d’optimiser l’utilisation des sols et de réduire la concurrence entre les installations photovoltaïques et les terres agricoles ou les terres destinées à d’autres utilisations. L’institut Fraunhofer ISE estime que, rien qu’en Allemagne, l’intégration du photovoltaïque au bâti et sur les terres agricoles représente une opportunité pour plusieurs centaines de gigawatts de photovoltaïque.

« Nous considérons le photovoltaïque intégré comme une opportunité pour l’industrie allemande et européenne du photovoltaïque, ainsi que pour les professionnels, car il nécessite des solutions fortement individualisées et doit être étroitement lié aux processus de construction en amont », a déclaré Andreas Bett, le directeur de l’institut.

Fraunhofer a présenté à l’EU PVSEC une gamme de modules colorés, qu’il appelle MorphoColor. Ceux-ci, selon l’institut, peuvent être fabriqués dans n’importe quelle couleur avec une perte d’efficacité relative de seulement 7 %, grâce à un revêtement de verre spécial.

Sur la route

Le toit solaire pour voiture de Fraunhofer, qui peut atteindre une puissance de 210 W/m², est également exposé. Son design attrayant ne présente aucune structure de cellule visible. Le toit présente des cellules qui se chevauchent dans un assemblage de bardeaux, et l’institut affirme que la technologie présente une tolérance à l’ombrage particulièrement élevée, qui augmente de 2 % l’efficacité des modules.

Et la route elle-même offre une autre opportunité pour le photovoltaïque. Même si les projets de « route solaire » ont eu du mal à prouver leur utilité sur le terrain, Fraunhofer ISE note que le potentiel de double utilisation de tant d’espace ne peut être ignoré : « Étant donné qu’environ 5 % de la surface totale de l’Allemagne est couverte par des voies de transport, utiliser des surfaces horizontales déjà scellées ouvre un potentiel technologique énorme », lit-on dans un communiqué de l’institut. « Les modules solaires intégrés aux routes doivent offrir un degré de traction suffisant à tous les usagers de la route, quelles que soient les conditions météorologiques, nécessitant le développement de surfaces de modules durables. »

Outre ces développements, les systèmes photovoltaïques flottants ont déjà fait leurs preuves comme étant un moyen d’éviter les conflits avec d’autres utilisations des terres, et Fraunhofer ISE a également obtenu des résultats encourageants en combinant l’énergie solaire avec les terres agricoles – en concluant que les installations photovoltaïques situées au-dessus de terres arables offrent une protection supplémentaire contre les conditions météorologiques extrêmes, et que ces systèmes réduisent également les besoins en irrigation et les coûts, puisqu’on dispose d’électricité sur le site pour le pompage de l’eau. Une étude menée par l’institut depuis 2016 a démontré une efficacité d’utilisation des sols accrue de 60 à 84 %.