Premiers projets pilotes d’autoconsommation collective à Bruxelles

Share

Brugel, le régulateur de la région bruxelloise, a pris une décision le 5 juin 2019 relative à l’établissement d’un cadre dérogatoire aux règles de marché et tarifaire, à l’aune d’une habilitation datant de juillet 2018 lui permettant « d’adopter, pour une durée limitée dans le temps, des règles de marché et des règles tarifaires spécifiques » en faveur de projets innovants, dont l’autoconsommation collective.

C’est dans ce cadre que les deux premiers projets ont été lancés, par Sun for Schools et l’APERe, respectivement à l’école Saint-Augustin de Forest et à l’école Nos Bambins de Ganshoren. Sur Saint-Augustin, Sun for Schools exploite déjà une centrale de 22,68 kWc, tandis que sur l’école Nos Bambins, c’est APERe qui exploite 34,77 kWc. Dans le premier cas, le taux d’autoconsommation estimée est de 36%, alors que dans le second, il est de 17%. Au total, une petite trentaine de particuliers et de professionnels ont accepté de participer à l’expérimentation (ils seront dotés de compteurs communicants). Dans le second cas, deux autres « prosumers » (producteurs et consommateurs) participeront au projet.

Dans un communiqué commun avec Sibelga, Alexandre Pirson, responsable de Sun for Schools, souligne que « après avoir sensibilisé les élèves et rassemblé la communauté scolaire autour des énergies renouvelables via le projet Sun for Schools, on va un pas plus loin avec l’autoconsommation collective en connectant l’école avec la communauté qui l’entoure ! ».

De son côté, l’APERe estime que « le projet de l’école Nos Bambins est l’occasion de démontrer la solidarité possible entre les personnes capables de placer des panneaux solaires, car elles sont propriétaires et ont les finances suffisantes, et d’autres. Chacun bénéficiant de la complémentarité de l’autre. Plus que symbolique, l’enjeu est sociétal : l’énergie renouvelable est physiquement proche des citoyens, il devient naturel de les placer au centre de l’action. ».

Sibelga a la volonté d’endosser un rôle de facilitateur neutre de marché dans ce domaine.

Marie-Pierre Fauconnier, directrice générale de Sibelga explique dans le communiqué que « Sibelga, en tant que moteur de la transition énergétique et partenaire de confiance, permet à différents acteurs d’entrer en contact et de se mobiliser pour le climat. »

Jusqu’à présent, Sibelga a organisé, en partenariat avec les porteurs des projets, des séances d’information pour les voisins des écoles, à l’issue desquelles 25 clients ont marqué leur intérêt. « Nous relevons leurs index tous les quarts d’heure pour calculer la part du surplus que chacun consomme. Ceci, afin de faire des simulations et d’aider les porteurs de projets dans le choix d’une clé de répartition entre les différents membres de la communauté », précise Daphné Benzennou, experte de la transition énergétique chez Sibelga. Le distributeur bruxellois estime qu’il est important de démarrer rapidement des projets pilotes pour que le cadre légal et règlementaire soit basé sur des expériences réelles et variées.

L’APERe a pour mission l’accompagnement des citoyens et des collectivités dans leur appropriation de l’énergie vers un système 100% renouvelable, durable et solidaire. Sun for Schools accompagne les écoles dans la transition écologique via l’installation, la maintenance et le financement à 100% de panneaux solaires photovoltaïques.