Le Maroc lance un AO pour un parc solaire de 400 MWc

Share

L’Agence Marocaine pour l’Energie Durable (ex-Masen) a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour pré-qualifier les développeurs pour la construction d’une centrale solaire de 400 MWc.

Le projet fait partie de la phase I du programme Noor PV II, qui prévoit la construction de plusieurs centrales photovoltaïques sur huit sites différents.

Selon le site Internet Econostrum, les développeurs et investisseurs intéressés auront le temps jusqu’au 28 février pour se pré-qualifier pour l’appel d’offres.

Le projet fait partie du plan solaire Noor pour développer au moins 2 GW de capacité de production. Dans le cadre de ce programme, l’agence marociane a ouvert un autre appel d’offres pour le projet CSP / PV Noor Midelt II de 230 MW en juillet.

Auparavant, en janvier 2019, l’agence avait également lancé un appel d’offres pour les projets Noor Atlas, pour déployer sept centrales photovoltaïques dans le sud et l’est du pays (pour un total de 200 MWc. La banque de développement allemande KfW soutient le projet.

Les autres projets de l’AMED comprennent le projet Noor PV I de 170 MWc, la partie solaire et la quatrième phase de la centrale solaire de Ouarzazate de 580 MWc, un complexe solaire CSP-PV dans la région de Drâa-Tafilalet au centre du Maroc.

Le plan solaire comprend également la centrale Noor Tafilalet de 120 MWc, mise en adjudication en 2017 et le projet Noor Argana de 200 MWc.

La stratégie énergétique du Maroc, initiée en 2009, vise à porter la part des énergies renouvelables dans sa capacité de production d’électricité à 42% dès 2020, et à 52% d’ici 2030. Mi-2019, le Maroc en était à 36%.