CEA INES et Enel annoncent une efficacité de 24,63% pour une cellule solaire à hétérojonction

Share

L’Institut national de recherche sur l’énergie solaire (Ines), qui fait partie du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), et l’entreprise italienne dédiée aux renouvelables Enel Green Power, une unité du groupe Enel, affirment avoir atteint une efficacité de conversion de 24,63% pour une cellule solaire à hétérojonction basé sur une plaquette M2 standard.

“Le résultat a été confirmé par l’Institut allemand de recherche sur l’énergie solaire de Hamelin (ISFH)”, a déclaré un porte-parole d’Enel à pv magazine.

Enel a déclaré que l’efficacité frontale de la cellule bifaciale a été augmentée d’environ 0,7% grâce à un processus de métallisation sérigraphique sans busbar (barre d’interconnexion) basé sur une technologie d’hétérojonction (HJT) développée en coopération entre Enel et l’Ines, sur des équipements de fabrication fournis par le spécialiste suisse Meyer Burger.

Enel a également expliqué que l’augmentation de l’efficacité a été rendue possible en combinant la technologie sans busbar, qui permet à plus de lumière de tomber sur la surface cellulaire, et un nouveau traitement développé par l’Ines et Enel, qui a encore amélioré la passivation cellulaire. “Le processus nécessite également moins d’argent et devient moins cher”, a déclaré le porte-parole.

Il a ajouté que des modules basés sur cette technologie de cellule avec une efficacité de 23% sont actuellement fabriqués dans l’usine de modules solaires d’Enel à Catane, dans le sud de l’Italie. “Notre objectif est d’atteindre une efficacité de production moyenne de 24% en 2021 et la nouvelle réalisation de cette semaine ouvre la voie à l’atteinte de cet objectif”, a-t-il affirmé.

Enel Green Power a commencé la production de modules à hétérojonction dans son usine de modules solaires 3Sun à Catane, en Sicile, en octobre 2019. L’usine de 200 MW fabrique des panneaux solaires bifaciales avec une puissance allant jusqu’à 400 W et une efficacité de plus de 20,5%.

En décembre, le Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux (Liten) du CEA avait annoncé avoir atteint une efficacité de 24,25%. En août, Hanergy a établi un nouveau record d’efficacité pour un module à hétérojonction en silicium à 24,85%. Cela a dépassé le record précédent de 24,5% détenu par la société japonaise Kaneka, qui détient toujours le record d’efficacité des cellules à hétérojonction, à 26,7% sur une cellule légèrement plus petite.