Début des travaux d’une centrale de 50 MW au Togo

Share

Le président de la République du Togo, Faure E. Gnassingbe a annoncé avoir posé le premier module de la centrale Sheikh Mohammed Bin Zayed dans la région de Blitta, au centre du pays.

D’une capacité de 50 MW, elle devrait produire près de 90,255 GWh par an et nécessite un investissement estimé à 20 milliards FCFA environ (soit 30 millions d’euros), dont une partie est financée par le Fonds d’Abou Dhabi pour le Développement.

Développée par la société des Émirats arabes unis Amea Power, l’électricité produite par la centrale sera vendue à la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET) dans le cadre d’un PPA sur 25 ans.

Le Togo veut s’assurer une indépendance énergétique totale à l’horizon 2030, notamment en développant des projets solaires. Le pays, qui a rejoint le programme Scaling Solar en juillet 2019, a lancé début janvier un premier appel d’offres pour la construction de deux centrales photovoltaïques cumulant une capacité allant jusqu’à 80 MW.

Globeleq a également signé un contrat, en début d’année, pour la construction d’une centrale d’énergie renouvelable, comprenant éventuellement une part solaire, d’une puissance comprise entre 24 MW et 30 MW avec le gouvernement du Togo.