Solaire et stockage, un smart-grid rural, pour sécuriser le réseau en Corrèze

Share

Ce partenariat se structure autour de cinq axes prioritaires : Le développement et la planification de la production d’électricité renouvelable et de l’autoconsommation ;

L’accompagnement de la transition énergétique par l’aide à une meilleure consommation (efficacité énergétique) ; Le développement de la mobilité électrique ; L’expérimentation de solutions innovantes de smart grids en zone rurale pour améliorer la performance de la distribution d’électricité sur le territoire et, enfin, la maîtrise des impacts environnementaux des activités et des infrastructures d’Enedis.

Une expérimentation grandeur nature

Dans ce cadre, à Nespoux, un hameau de Lestards, est concerné avec une stabulation et deux maisons individuelles équipées de panneaux photovoltaïques. Ce sont eux qui réalimenteront tout le hameau en cas de coupure. Dans cette zone en « bout de ligne » particulièrement boisée, lors d’intempéries, le village peut en effet être coupé du réseau électrique (notamment via des chutes d’arbres). Avec le dispositif de « smart grid », permettant l’îlotage du site (la mise hors réseau) en cas de coupure de l’alimentation par Enedis, deux minutes suffiront pour basculer le système d’alimentation à partir des panneaux photovoltaïques et du stockage.

A Nespoux, cela permettra notamment de sécuriser l’alimentation de la station de pompage de l’eau potable, d’un pylône de téléphonie mobile et d’un relais du Service départemental d’incendie tout en assurant l’alimentation en électricité aux habitants pour les congélateurs et la lumière ; habitants qui ont été équipés du compteur Linky pour l’occasion.

Dès le premier signe de décrochage du réseau, la petite batterie ion-lithium de stockage (90 kW) enverra un signal au centre de conduite d’Enedis à Limoges et prendra le relais, avec les panneaux solaires (le hangar dispose de 159 kVA), suffisamment pour alimenter le site, explique Isabelle Chevalier, directrice territoriale d’Enedis pour la Corrèze. Enedis prévoit une mise en service du dispositif à l’automne, puis des essais pendant deux ans.

Le Syndicat de la Diège organise la distribution d’électricité sur 65 communes de Haute-Corrèze (dont Lestards) et réalise des travaux d’électrification. Il est l’autorité organisatrice du service public du développement et de l’exploitation du réseau de distribution d’électricité. Le syndicat de la Diège s’est associé depuis le début à la réalisation du projet « Correze Resilient Grid ».