La Tunisie introduit de nouvelles règles pour l’autoconsommation

Share

Le gouvernement tunisien a publié un décret qui autorise la création d’entreprises privées pour la production d’énergie renouvelable pour l’autoconsommation, la vente de l’électricité excédentaire à la compagnie d’électricité tunisienne STEG et le droit de vendre de l’électricité aux gros consommateurs d’énergie.
Les nouvelles dispositions établissent une limite maximale non spécifiée pour l’injection de surplus d’énergie et les conditions dans lesquelles l’infrastructure du réseau peut être utilisée par des projets vendant de l’électricité à des clients tiers via des PPA bilatéraux.

Ces mesures visent également à accroître la compétitivité des entreprises tunisiennes à forte intensité énergétique, a indiqué le gouvernement. “Ceux-ci peuvent désormais sécuriser une partie importante de leur électricité à un coût faible et stable”, a-t-il expliqué.

Plus de détails sur le nouveau régime n’ont pas été fournis.

Jusqu’à présent, le gouvernement avait soutenu principalement des projets solaires à grande échelle par le biais d’une série d’appels d’offres, y compris des AOs pour des projets jusqu’à 10 MW et des appels d’offres pour des projets plus importants.

La Tunisie disposait d’une puissance solaire installée d’environ 47 MW fin 2018. Dans le cadre de sa stratégie en matière d’énergies renouvelables, le pays d’Afrique du Nord vise à atteindre 4 700 MW de capacité en énergies renouvelables d’ici 2030.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...