Bon résultats 2019 pour Albioma et nouvelle hausse de la part des renouvelables dans son mix

Share

« Nous publions ce jour (3. mars, ndlr) des résultats solides, avec un chiffre d’affaires en hausse de 18 % à 505,7 millions d’euros et un Ebitda en croissance de 12 % à 182,9 millions d’euros. Ces résultats témoignent du savoir-faire de nos équipes et de la robustesse d’Albioma sur la durée grâce aux bonnes performances de nos centrales thermiques et solaires, associées à une excellente année opérationnelle pour les nouvelles installations biomasse du groupe, en Outre-mer et au Brésil, commente Frédéric Moyne, PDG d’Albioma dans un communiqué publié à cette occasion.

Et d’ajouter que, « en lien avec les objectifs définis lors des Accords de Paris, notre groupe poursuivra sa dynamique en faveur d’une activité toujours plus respectueuse de l’environnement, pour atteindre un mix énergétique d’au moins 80% de renouvelable en 2023, notamment grâce à la conversion 100% biomasse de nos centrales thermiques des DOM, déjà engagée en Guadeloupe. » Le Groupe indique envisager entre 450 et 650 millions d’euros d’investissements sur la période 2020-2023 en conservant une structure financière solide.

Forte hausse du solaire

La production d’électricité de l’activité solaire s’est élevée à 121 GWh, à comparer à 92 GWh en 2018. Cette forte hausse résulte essentiellement de l’effet périmètre, à la suite de l’acquisition de la filiale française d’Eneco en décembre 2018, de conditions d’ensoleillement favorables sur la France métropolitaine et de la production des installations mises en service, notamment à La Réunion (Port Ouest, 1,3 MWc avec stockage), à Mayotte et en Guadeloupe (Sainte Rose, 3,3 MWc avec stockage). Hors effet périmètre lié à l’acquisition d’Eneco, la production est en augmentation de 5 % par rapport à 2018. Pour conforter sa position de leader du solaire en Outre-mer, Albioma rappelle avoir poursuivi la construction de centrales photovoltaïques et prévoit prochainement la mise en service de la centrale avec stockage du Stade de l’Est de La Réunion (1,25 MWc). Par ailleurs, Albioma a été désigné lauréat d’un projet de stockage d’électricité par batteries pour une puissance de 7,4 MW et d’une capacité de 14,9 MWh lors du premier appel à projets organisé par la CRE (Commission de régulation de l’énergie), portant sur les installations de stockage à Mayotte. Au total, Albioma a quelque 100 centrales en cours de construction, dont neuf avec stockage pour quelque 14 MWc.

L’Ebitda de l’activité ressort à 36,3 millions d’euros en 2019, en hausse de 21 % par rapport à 2018 (30,1 millions d’euros).