Le LCOE du photovoltaïque à grande échelle baisse de 4 % en six mois : il atteint 50 $/MWh

Share

Les coûts de production de l’énergie solaire ont plongé suffisamment bas pour menacer les parcs thermiques du pays maître du charbon, la Chine, et les installations de combustibles fossiles des Émirats arabes unis, selon de nouveaux chiffres publiés par Bloomberg New Energy Finance (BloombergNEF).

Non seulement les coûts actualisés de l’énergie (Levelized Cost of Energy, LCOE) du solaire à grande échelle et de l’éolien terrestre ont chuté au cours des six derniers mois, mais les projets de stockage de l’énergie sont aussi désormais moins chers en Europe, en Chine et au Japon que la construction de nouvelles installations à combustibles fossiles pour gérer les pics de charge électrique – le changement ayant eu lieu au cours de la même période, expliquent les analystes.

Le LCOE moyen généré par les grandes centrales solaires est tombé à 50 $/MWh depuis octobre, selon l’étude de BloombergNEF. Cela marque une baisse de 4 % sur six mois des coûts de l’énergie solaire, selon les analystes, pendant une période où les coûts de l’éolien terrestre ont chuté de 9 % pour atteindre 44 $/MWh.

Le déploiement de modules solaires monocristallins en Chine a fait chuter le coût de l’énergie solaire de 9 % à 38 $/MWh dans la capitale solaire mondiale au cours de la même période, a déclaré BloombergNEF, ajoutant que : « les nouvelles constructions solaires dans le pays sont maintenant presque au même niveau que les coûts de fonctionnement des centrales à charbon. »

Une chute des prix qui devrait se poursuivre

Selon l’étude de Bloomberg, les centrales à combustibles fossiles en Australie et au Chili ainsi qu’en Chine et aux Émirats arabes unis pourraient être mises en danger car le coût de l’énergie solaire provenant de grands projets sur ces marchés au cours des six derniers mois a atteint 23 à 29 $/MWh.

Et la chute du prix de l’énergie solaire devrait se poursuivre, estime Tifenn Brandily de BloombergNEF : « Si la tendance actuelle se poursuit, le LCOE des meilleurs projets solaires et éoliens passera sous les 20 $/MWh d’ici 2030. Aujourd’hui, les meilleurs projets solaires au Chili, au Moyen-Orient et en Chine – ou les projets éoliens au Brésil, aux États-Unis et en Inde – peuvent atteindre moins de 30 $/MWh. Et de nombreuses innovations sont en cours de réalisation, qui permettront encore de réduire les coûts. »

En ce qui concerne le stockage de l’énergie, Tifenn Brandily précise que les batteries ont constitué un argument commercial plus convaincant que des installations type centrales à gaz de pointe, qui peuvent être rapidement mises en service pour répondre à des pics de la demande d’électricité. « Le LCOE de référence pour le stockage des batteries a chuté à 150 $/MWh, soit environ la moitié de ce qu’il était il y a deux ans », a ajouté l’analyste.

Cela s’explique principalement par l’augmentation des ventes qui a permis aux fabricants de stockage de réduire les coûts d’exploitation et de maintenance, selon l’analyste.