La production des énergies renouvelables a atteint un nouveau record au 1er trimestre 2020 en France

Share

Le Réseau de transport d’électricité (RTE), le Syndicat des énergies renouvelables (SER), le gestionnaire de réseau Enedis, l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF) et l’Agence des opérateurs de réseaux d’énergie (Agence ORE) ont publié leur Panorama de l’électricité renouvelable trimestriel.

Au 31 mars 2020, la capacité installée totale des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies) s’élevait à 54,234 GW. Les nouvelles installations raccordées aux réseaux d’électricité métropolitains au cours du premier trimestre 2020 ont représenté une capacité de 468 MW, dont 277 MW de capacité éolienne et 173 MW de capacité photovoltaïque.

Le parc de production d’énergie renouvelable se compose désormais à 47,4 % d’énergie hydraulique (25,7 GW installés) et à 48,6 % d’énergies éolienne et solaire (16,8 GW et 9,6 GW installés respectivement).

Production d’électricité renouvelable

Fin mars, en France, la production d’électricité renouvelable sur les douze derniers mois atteignait 118,1 TWh, soit une évolution de 13,4 % par rapport aux douze mois précédents, indique le Panorama de l’électricité renouvelable.

Ce volume représente 25 % de l’électricité consommée au cours de cette période. « Un chiffre en hausse par rapport aux douze mois précédents, notamment du fait d’une forte production éolienne qui couvre 8,3 % de la consommation électrique en année glissante (et 13,8 % en février) », précisent les auteurs du Panorama.

Au premier trimestre 2020, un volume de 37 580 GWh a été produit, représentant 26,6 % de l’électricité consommée. Si ce volume représente une hausse de 32,1 % par rapport à la production du premier trimestre 2019, il s’agit également d’« un nouveau record trimestriel dépassant de plus de 10 % le précédent record observé au premier trimestre 2018 (33,7 TWh). »

L’énergie photovoltaïque

Le parc photovoltaïque en France métropolitaine a atteint 9606 MW au 31 mars 2020. Une capacité de 913 MW a été raccordée au cours des 12 derniers mois, et de 173 MW au cours du dernier trimestre — un volume de raccordement trimestriel en baisse pour la deuxième fois consécutive, comme l’avait déjà souligné le think-tank France Territoire Solaire, et qui peut s’expliquer en partie par l’arrêt des raccordements pendant la période de confinement.

Les actifs photovoltaïques ont permis de produire 11,7 TWh d’électricité au cours de 12 derniers mois, en hausse de 2,6 % par rapport à l’année précédente, soulignent les auteurs du Panorama. Au cours du 1er trimestre 2020, 2 277 GWh ont été générés, soit une hausse de 2,3 % par rapport au même trimestre de l’année précédente.

L’énergie photovoltaïque a permis de couvrir 2,5 % de l’électricité consommée en année glissante. Ce taux s’élevait à 2,3 % au cours des 12 mois précédents. On peut noter que ce taux atteint 7,4 % en Nouvelle-Aquitaine (capacité photovoltaïque installée de 2479 MW et 3186 GWh produits au cours des 12 derniers mois) et 6,9 % en Occitanie (capacité installée de 2055 MW et 2 557 GWh générés).

Au premier trimestre de cette année, le taux de couverture de l’ensemble de la production solaire a atteint 1,7 % de l’électricité consommée.

Pour la filière solaire, l’objectif fixé par la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui vise un parc de 20 100 MW fin 2023, est actuellement atteint à 47 %.  En ajoutant l’éolien et l’hydraulique, l’objectif de la PPE à l’horizon 2023 est atteint à 72 %.