Sergies opte pour les onduleurs Fimer pour six grandes centrales solaires en Nouvelle Aquitaine

Share

Sergies poursuit son développement avec plus de 70 MWc de centrales solaires au sol lauréates des appels d’offres CRE. La fililale du Syndicat d’énergies de la Vienne développe essentiellement ses centrales photovoltaïques sur des anciens sites d’enfouissement de déchets ou sur des carrières sans conflit d’usage des sols.

Pour ses projets de grandes centrales, Sergies a choisi les onduleurs PVS-175-TL de la société Fimer, leader européen fabriquant tous les onduleurs en Italie. Ces onduleurs de 185 kVA permettent de réduire significativement le nombre d’onduleurs à poser, retirent la nécessité de protéger les chaînes avec des fusibles grâce au nombre réduit de chaînes câblées en parallèle sur chacun des 12 MPPT (trackers de puissance maximum) et permettent de réaliser des économies de matériels (coffrets en courant continu externes et tableaux divisionnaires en alternatif) grâce au coffret DC/AC attenant intégrant parafoudres et inter-sectionneurs, précise le fabricant italien dans un communiqué publié à cette occasion.

Equipés de 12 trackers de point de puissance maximum (MPPT) et de la technologie de gestion des ombrages partiels PowerGain, les onduleurs PVS-175-TL tirent le meilleur productible possible quelle que soit la configuration du site et dès les premiers rayons de soleil, indique Fimer.

Les technologies Fimer utilisent des protocoles de communication standardisés Modbus Sunspec en liaison Ethernet, facilitant l’intégration et la sécurisant vers n’importe quel outil de supervision. De plus, avec leur datalogger intégré et l’accès gratuit à la plateforme Cloud Aurora Vision de Fimer, l’exploitant bénéficie d’une supervision supplémentaire complète.

Fimer a participé, entre autres, aux centrales de Mouterre sur Blourde, Messemé, Sainte-Sévère, Soleil de Rouzède, Miremont et Vouzailles. Ces anciens sites d’enfouissement de déchets ou anciennes carrières cumulent 20 MWc.

Soucieux des enjeux territoriaux, Sergies fait notamment appel à l’écopaturage pour entretenir les sols et utilise le financement participatif pour permettre aussi aux citoyens de bénéficier des retombées économiques. Dans le cadre de la construction ces centrales, Sergies s’est appuyé sur Omexom et Spie.

Créée en 2001 par la volonté des 265 communes adhérentes au Syndicat de la Vienne, Sergies, principal producteur d’énergies renouvelables de Nouvelle Aquitaine, est propriétaire et exploitant de toutes ses centrales photovoltaïques. Installée à Poitiers, Sergies compte déjà plus de 45 ha de panneaux photovoltaïques exploités. Toutes énergies renouvelables confondues, la production de Sergies représente 47,2 % de la consommation des clients résidentiels du territoire du Syndicat Énergies Vienne. Un taux à rapprocher de l’objectif de la loi sur la transition énergétique, qui est d’atteindre au niveau national, 40 % d’énergie renouvelable électrique en 2030.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Enphase lance en France sa batterie domestique en 5 kWh
09 juillet 2024 Basée sur la chimie lithium fer phosphate (LFP), celle-ci dispose d'une capacité totale d'énergie utilisable de 5 kWh, de six micro-onduleurs IQ8D-BAT...