L’Ademe présente sa feuille de route environnementale pour le solaire PV en France

Share

L’Agence gouvernementale rappelle qu’en France, la filière PV représentait, fin décembre 2020, une capacité installée de près de 11 GWc. La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie fixe l’objectif que cette capacité atteigne 20 GWc en 2023 et jusqu’à 44 GWc en 2028. Le cadre de soutien mis en place par l’Etat pour son déploiement favorise déjà les produits ayant un impact carbone faible et les implantations limitant les impacts environnementaux.

Cette étude révèle que l’aspect environnemental est de plus en plus présent dans les pratiques industrielles et qu’il tend à prendre de l’ampleur. « En effet, on constate un nombre croissant d’acteurs de la filière qui ont déjà mis en place ou envisagent de mettre en place des pratiques ou initiatives permettant d’améliorer leurs impacts environnementaux », indique l’Ademe. Cependant, la maturité et la pertinence de ces pratiques industrielles sont aujourd’hui encore très variables et il reste un potentiel de progression important.

En plus d’améliorer le cycle de vie du photovoltaïque, la mise en œuvre de cette feuille de route pourrait également être un atout stratégique pour la filière française, voire européenne, notamment dans le cadre des travaux européens sur la mise en place d’outils comme l’Ecodesign, l’Ecolabel ou l’Etiquette Energie pour le secteur photovoltaïque afin de défendre une stratégie d’excellence environnementale.

La filière est déjà considérée par les français comme l’une des plus vertueuse d’un point de vue environnemental, précise l’Ademe. Mais, l’agence insiste : « Pour assurer un tel niveau d’appropriation dans la durée au vu de l’ambition de son développement, la filière photovoltaïque se doit d’être encore plus exemplaire notamment au niveau environnemental. »

Grâce à cette large consultation, auprès de 119 acteurs, et aux différents retours collectés, un benchmark des pratiques industrielles du domaine photovoltaïque en lien avec les enjeux environnementaux de leurs activités a été réalisé. Les trois enjeux environnementaux jugés les plus prioritaires par la filière sont la performance énergétique, la durée de vie et la fiabilité des installations et l’écoconception.

A partir de là, l’Ademe a réalisé, en collaboration avec les parties prenantes, une feuille de route afin de réduire l’empreinte environnementale de cette filière. Celle-ci est constituée d’une trentaine d’actions regroupées en quatre clusters thématiques :

  • Cluster A – Améliorer la performance technique et environnementale des produits PV et de leur fabrication : par exemple, en baissant la consommation d’énergie ou en réduisant ou recyclant les déchets de production photovoltaïque ;
  • Cluster B – Inciter au déploiement de produits PV ayant de meilleures performances environnementales : par exemple, en stimulant l’adoption de signes de qualité environnementale (label…) standardisés au niveau européen pour les organisations et les produits ;
  • Cluster C – Optimiser la consommation de matériaux et développer une économie circulaire : par exemple, en favorisant la réparabilité et la recyclabilité des produits photovoltaïques ou en utilisant des matières issues du recyclage pour leur fabrication ;
  • Cluster D – Structurer le déploiement du photovoltaïque en diminuant les impacts environnementaux sur site : par exemple, en accompagnant les collectivités dans la planification du déploiement du photovoltaïque sur leur territoire en tenant compte des enjeux environnementaux, techniques et socio-économiques.

« La large consultation réalisée est de nature à assurer une bonne appropriation de cette feuille de route par la filière. Toutefois, sa réussite dépend entièrement de sa prise en main proactive par les parties prenantes pour garantir la mise en œuvre effective des actions », signale l’Ademe.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...