L’île Maurice accélère le développement du solaire avec quatre appels d’offres et des mesures pour VE

Share

Le 26 octobre 2021, la société publique d’électricité mauricienne (CEB) a annoncé un programme d’énergie renouvelable appelé « CEB Greenfield » qui se manifeste concrètement par l’ouverture d’un appel d’offres EnR pour un total cumulé de 60 MW de capacité. Celui-ci pourra sélectionner des projets allant jusqu’à 15 MWac chacun.

Cette initiative, que pv magazine a décrit en détail plus bas, vient s’ajouter à plusieurs appel d’offres de la CEB déjà en cours pour développer le solaire sur l’île avec l’objectif d’atteindre les 35 % et 60 % d’énergies renouvelables dans les mix électriques respectifs prévus pour 2025 et 2030.

Le premier concerne l’installation d’une centrale solaire flottante de 2 MW sur le réservoir des chutes d’eau de Tamarin. Les candidats potentiels ont jusqu’au 8 novembre pour s’enregistrer en ligne.

Le second, qui est accessible sur demande par SMS, vise à déployer 2 MW d’installations solaires photovoltaïques, notamment en mini-réseau non connectés (mini-grids) au profit d’ONG ​​qualifiées. L’installation des kits solaires sera pris en charge gratuitement par CEB et ses filiales.

Le troisième, qui s’est conclu le 13 octobre dernier, invitait les soumissionnaires potentiels à présenter des projets de centrales solaires photovoltaïques à grande échelle destinées à la production d’électricité achetée par CEB.

Encourager l’adoption des véhicules électriques

Lors de la journée mondiale de l’Energie qui avait lieu à Maurice le 22 octobre dernier, le ministre de l’Énergie et des Services publics, Georges Pierre Lesjongard a également mentionné le “CEB Renewable Scheme” pour la recharge des véhicules électriques. Destiné à intégrer des véhicules électriques à Maurice, ce programme veut permettre d’atteindre les 8.400 voitures électriques d’ici 2025 et 26.000 d’ici 2030.

Pour ce faire, le gouvernement renouvelle les allégements fiscaux existants, limite les droits de douane à presque 0, et accorde un prêt de Rs 100000 (1990 euros) à 2% pour des kits solaires domestiques via la Banque de développement de Maurice. Le ministre a également précisé que la CEB pratiquerait un tarif spécifique pour permettre de recharger les voitures en heures creuses (entre 21 heures et quatre heures) à un prix qui sera 60 % inférieur au tarif pointe, soit Rs 4,00 (79,5 euros) par KWh.

Les détails de l’appel d’offres EnR du 26 octobre

La phase initiale et actuelle du programme « CEB Greenfield » est ouverte à des projets d’énergie renouvelable entièrement nouveaux et portés par des entités des secteurs publics mauricien et rodriguais, qui ont jusqu’au 17 novembre pour envoyer leur candidature par voie postale. Après l’attribution des 60 MW de capacités, la CEB a annoncé que les projets qui n’ont pas été sélectionnés seront placés sur une liste d’attente.

Avec cet appel d’offres, l’entreprise d’électricité veut encourager les entités gouvernementales à produire de l’énergie vert et notamment via des projets solaires photovoltaïques, dûment nommés dans l’appel d’offres EnR. Elle a affirmé que le programme était en accord avec l’annonce du budget 2021-2022.

Le raccordement au réseau des installations sera planifié de manière séquentielle, en fonction des dates effectives d’achèvement de chaque projet et en accord avec les parties prenantes. Pour la phase actuelle, le tarif pratiqué sera de 3,73 MUR/kWh, soit 0,074 euros/kWh garantit par un contrat d’achat signé avec la CEB dans les trois mois qui suivent la sélection du projet. Après la signature de l’accord, l’entité du secteur public aura 12 mois pour débuter l’exploitation commerciale de l’installation d’EnR.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Anker dévoile une nouvelle solution de stockage domestique tout-en-un
12 juillet 2024 La solution de stockage domestique a une capacité allant jusqu'à 30 kWh et est disponible en configuration monophasée et triphasée.