Le fabricant allemand d’onduleurs Kostal renforce sa présence commerciale en France

Share


Sur le salon Intersolar, le fabricant allemand d’onduleurs résidentiels et professionnels a présenté sa nouvelle gamme d’onduleurs projets, dont le Piko CI 30, pour le marché du 36 kW, notamment en autoconsommation pour les applications dans les batiments tertiaires. « Nous avons aussi les onduleurs Piko CI 50 et 60, que le client peut mettre en chaîne, pour atteindre 300 kW. Il s’agit d’une solution parfaitement adaptée au marché français commercial et industriel (C&I), car depuis la mise en application du guichet ouvert, nous voyons que nombreues installations traditionnellement en 100 kW basculent vers des puissances de 200 à 300 kW », explique James Hayes, directeur commercial France de Kostal, à pv magazine France. C’est pourquoi, pour suivre la croissance de ce marché, le fabricant qui compte 19 000 salariés dans le monde pour un chiffre d’affaires de 2,45 millions d’euros a décidé d’intensifier sa présence commerciale en France. Par ailleurs, pour l’année prochaine, Kostal sortira des onduleurs grand projet, de 100 à 110 kW.

« Autre intérêt pour les clients professionnels, nos onduleurs projets peuvent être couplés avec l’onduleur Plenticore BI de 70 kW qui gère uniquement la charge et la décharge de la batterie, poursuit James Hayes. En les combinant, cela permet d’obtenir un stockage industriel de 200 kW ».

Pour le secteur du petit résidentiel, Kostal propose en France l’onduleur monophasé “Piko MP plus” pour les installations photovoltaïques de puissance comprise entre 1,5 et 5 kW, à partir de trois panneaux solaires. « Nous voulons donner le choix aux clients et tous nos systèmes sont évolutifs, explique James Hayes. Dans le cas du Piko MP plus, qui possède deux entrées MPP, le propriétaire a la possibilité de l’installer d’abord comme un onduleur solaire sans batterie. Dans un deuxième temps, si le client souhaite analyser ses données de consommation domestique 24h/24h, il est possible d’ajouter le compteur d’énergie intelligent, le Kostal Smart Energy Meter (KSEM). Enfin, dans un troisième temps, la deuxième entrée MPP peut aussi être utilisée ultérieurement pour l’ajout d’une batterie ». La batterie est modulable, de 5,1 à 22 kWh, et est compatible avec la Battery-Box (gamme HVS et HVM) du partenaire de Kostal, le fabricant chinois BYD. « A ce jour, nous avons installé environ 1 000 systèmes hybrides monophasés, dont une centaine en France, souligne le commercial. Dans l’Hexagone, le marché du PV résidentiel avec batterie n’en est qu’à ses débuts et ne progresse pas aussi vite que dans d’autres pays européens, comme l’Allemagne, en raison des prix de l’électricité qui restent encore bas. Mais si les prix augmentent, la demande pour des systèmes de stockage pourrait progresser rapidement ». Pour la fin de l’année 2023, Kostal prévoit de faire évoluer toute sa gamme d’onduleurs pour atteindre des puissances comprises entre 3 kW et 20 kW.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...