L’Irlande ouvre un programme de tarifs fixes pour les projets solaires à petite échelle

Share

D’après pv magazine international.

Le gouvernement irlandais a annoncé la deuxième phase de son programme de soutien à la production d’électricité renouvelable à petite échelle (SRESS). Cette nouvelle étape s’adresse aux projets communautaires et locaux, ou communautés d’énergie renouvelable (REC), aux petites et moyennes entreprises (PME) qui produisent leur propre énergie solaire ou éolienne, et aux projets d’exportation d’une puissance inférieure à 1 MW.

Le programme propose un tarif de rachat garanti sans vente aux enchères. Les orientations du gouvernement indiquent que les candidats retenus recevront une prime sur les revenus du marché qu’ils perçoivent pour leur électricité renouvelable.

Les tarifs des REC ont été fixés à 150 € (162,70 $)/MWh pour les projets solaires de moins de 1 MW et à 140 €/MWh pour les projets de 1 MW à 6 MW. Pour les PME, les tarifs sont de 130 €/MWh pour les projets solaires de moins de 1 MW et de 120 €/MWh pour les projets de 1 MW à 6 MW. Le régime a fixé des tarifs plus avantageux pour les projets éoliens.

Selon les orientations du gouvernement, le tarif est plus élevé pour les REC en raison des contraintes supplémentaires auxquelles ces projets sont confrontés lors de la planification, de la connexion au réseau et du financement. Il reflète également la préférence des pouvoirs publics pour l’implication de la communauté dans les projets d’énergie renouvelable.

L’association irlandaise de l’énergie solaire (Irish Solar Energy Association) a salué la dernière phase du programme, déclarant qu’elle « représente une opportunité significative pour les communautés, les entreprises locales et les PME de conduire la transition de l’Irlande vers l’énergie renouvelable ».

Conall Bolger, directeur général de l’association, a également exhorté les parties prenantes à donner la priorité à l’amélioration des connexions au réseau afin d’assurer l’intégration transparente des petits générateurs dans notre système électrique.

« Les connexions au réseau sont l’élément vital des projets d’énergie renouvelable », a-t-il déclaré. « Sans un accès rapide et abordable à notre réseau énergétique national, le potentiel de projets comme celui du programme SRESS reste inexploité ».

La première phase du SRESS irlandais a débuté en 2023 et s’adressait aux autoconsommateurs de plus de 50 kW et jusqu’à 1 MW. Une troisième phase, qui devrait concerner toutes les catégories de demandeurs, est actuellement prévue pour 2026.

Le gouvernement irlandais s’est fixé comme objectif de faire en sorte que 80 % de son marché de l’énergie provienne des énergies renouvelables d’ici à 2030.

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.