L’acteur de la semaine : le fabricant tunisien Ifrisol à l’assaut du marché américain

Share

Le fabricant tunisien de modules photovoltaïques Ifrisol est actuellement en phase active de prospections sur le marché américain et prévoit de débuter ses ventes aux Etats-Unis avant la fin de l’année 2024. « Pour ce nouveau marché, nous avons obtenu la précieuse certification UL, délivrée par Underwriters Laboratories, qui garantit la conformité d’un produit aux exigences de sécurité et de qualité applicables aux États Unis et au Canada », explique à pv magazine France Laura Ramoul, responsable marketing de Ifrisol.

Parallèlement, pour répondre aux exigences américaines en matière de chaîne d’approvisionnement, la filiale du conglomérat Zrouga Holding a modifié son sourcing de cellules photovoltaïques pour inclure désormais aussi des cellules PV de pays asiatiques “hors-Chine” qui ne sont toutefois pas précisés. Elles sont ensuite assemblées dans son usine MTF Industriel, située zone industrielle de Kairouan, qui dispose d’une capacité de production de 750 MW/an en technologies PERC, monocristallin, TOPCon, et en sur mesure. « Nous sommes en train de réaliser une augmentation de capacités de l’usine, qui passera bientôt à 1 GW/an », précise Laura Ramoul. Enfin, les panneaux solaires seront expédiés aux Etats-Unis et revendus via des réseaux de distribution et directement auprès des EPC. Au final, Ifrisol garantit un prix équivalent aux produits fabriqués directement en Amérique du Nord.

Cap sur l’Europe et la France

Le fabricant poursuit également son développement en Europe, où elle est déjà présente dans de nombreux pays (Belgique, Suisse, Espagne, pays scandinaves). Parmi ses projets phares, Laura Ramoul cite la solarisation d’une serre agricole à Reichemau en Allemagne pour le compte d’un exploitant néerlandais. L’installation équipée de panneaux solaires bifaciaux sans cadre atteint une puissance de 8 MW.

En France, le Tunisien réalise actuellement la majorité de ses ventes dans le secteur résidentiel de moins de 200 kWc et réfléchit au développement de nouveaux produits qui répondraient aux critères d’empreinte carbone pour une certification Certisolis. « Concernant la technologie – PERC ou TOPCon -, nous sommes en train d’étudier les demandes du marché », ajoute la responsable.

Enfin, Ifrisol, qui possède des bureaux en Tunisie, mais aussi en Allemagne, en Italie, à Dubaï, au Maroc et en Algérie, prévoit la construction d’un nouvel entrepôt au Sénégal d’ici à début 2025 pour adresser le marché local. « Ce nouveau bâtiment nous permettra d’être plus proches des installateurs, qui commandent souvent de petites quantités, ce qui revient cher à expédier. De plus, nous pourrons mieux adresser les pays voisins », souligne Laura Ramoul.

Sur le salon Intersolar qui s’est déroulé à Munich, Ifrisol a présenté de nouveaux produits, comme un module TOPCon en 16 busbars monofacial et bifacial disponible dans des puissances de 430 Wc (pour 21,37 % de rendement de conversion, aussi fullblack), 530 Wc et 590 Wc (pour 22,60 % d’efficacité).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Enphase lance en France sa batterie domestique en 5 kWh
09 juillet 2024 Basée sur la chimie lithium fer phosphate (LFP), celle-ci dispose d'une capacité totale d'énergie utilisable de 5 kWh, de six micro-onduleurs IQ8D-BAT...