Davantage d’énergie solaire à Madagascar

Share

Avec ce tweet, le Ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures a confirmé que trois projets solaires à grande échelle seront construits dans le pays.

Sur sa page facebook, le ministère a donné plus de détails : « 2 Centrales solaire pour la région Analamanga et 1 pour la région Vakinankaratra seront mises en place cette année 2019. Elles produiront chacune 5 MW. Le protocole d’accord a été signé entre le ministère de l’Énergie de l’Eau et des Hydrocarbures, et la société Tryba Energy .»

Selon le portail Afrique Panorama, ces trois projets ne sont que les premiers d’un portefeuille de 50 MW que la société a l’intention de construire à Madagascar. « Pour commencer, quinze mégawatts seront produits dans neuf mois. La production obtenue sera commercialisée. Elle sera fournie à la Jirama. Le protocole d’accord signé fixe le prix de vente. Là, le projet se trouve au commencement et trois centrales vont être construites. À l’issue de la construction, on parlera des coûts », déclare Henri Quere, un représentant de Tryba.

Grâce à ces nouveaux projets, la capacité totale installée du pays augmentera de près de 50 %. Selon les dernières statistiques de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), Madagascar avait atteint 33 MW d’énergie solaire installée à la fin de 2018, tandis que la nouvelle capacité pour l’année dernière avait totalisé environ 20 MW — ces 20 MW provenant d’un seul  parc solaire construit par Green Yellow à Ambohipihaonana, dans le district d’Ambatolampy, dans la région de Vakinankaratra, située dans les Hautes Terres centrales du pays.

La construction de ce projet avait commencé fin 2016. L’installation, d’un montant de 25 millions d’euros, fournit de l’électricité au fournisseur public Jirama, dans le cadre d’un PPA à long terme. Le projet devait initialement être achevé en novembre 2017.

Le projet Ambohipihaonana vise à réduire le coût de l’électricité dans la région, qui avoisine les 480 MGA (0,11 Euro) par kWh. La majeure partie de la capacité de production du pays est encore représentée par des centrales thermiques (406 MW) et des centrales hydroélectriques (162 MW).

« La construction de centrales solaires va se développer car elles répondent aux questions cruciales du coût de production, de l’amélioration de l’accès de la population à l’électricité et de la protection de l’environnement», avait déclaré au moment de la mise en service de la centrale le président Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana.

Le taux d’accès à l’électricité à Madagascar s’élevait à 22,9 % en 2016. La Banque mondiale soutient les projets solaires de Madagascar dans le cadre de l’initiative Scaling Solar.