L’Europe inaugure son second réseau international pour la production industrielle de batteries

Share

La feuille de route d’un nouveau réseau européen pour la production industrielle de batteries a été établie cette semaine à Berlin. Les représentants de neuf gouvernements de l’Union européenne et d’une trentaine d’entreprises installées en France, Pologne, Italie, Finlande, Belgique, Suède, Slovaquie, Espagne et Allemagne se sont réunis au ministère fédéral de l’Économie à Berlin pour un workshop sur la production de batteries pour le stockage d’énergie. La feuille de route convenue précise notamment les tâches que les entreprises participant à ce réseau devront assumer.

Le ministère fédéral de l’Économie coordonne actuellement deux grands projets autour de la production de batterie avec la Commission européenne et d’autres pays de l’UE. Son objectif est de mettre en place un « écosystème fonctionnel » pour la production de batteries en Europe – depuis le traitement des matières premières au recyclage de batteries usagées en passant par la production de batteries nouvelles. L’UE entend ainsi développer et fabriquer localement des “cellules de batterie compétitives, innovantes et respectueuses de l’environnement”.

« En l’espace d’un an seulement, nous avons réussi à mettre sur les pied deux grands projets européens de production de cellules de batteries. Cela montre à quel point les États membres et les entreprises européennes peuvent s’unir dans un environnement industriel complexe », a expliqué le ministre fédéral de l’Économie Peter Altmaier après la réunion.

Le ministre a prévu dans le budget allemand un milliard d’euros pour la construction d’une unité de production de cellules de batteries. Les consortiums qui bénéficieront ces fonds demeurent en cours de sélection. Un premier projet, auquel participe un consortium franco-allemand, a déjà été présenté à la Commission européenne en juin.