Les énergies renouvelables représentent 72% des ajouts de capacité en 2019 (Irena)

Share

Le rapport annuel de l’Irena montre que les énergies renouvelables ont progressé de 7,6 % l’année dernière, et que cette croissance était dominée par l’Asie, qui a réalisé 54 % du total des nouvelles installations.

Même si l’expansion des énergies renouvelables a été plus lente l’année dernière, leur croissance totale, en capacité, dépassait de 2,6 fois celle des combustibles fossiles. La domination des énergies renouvelables dans l’expansion de la capacité se poursuit donc, confirmant une fois de plus la tendance amorcée en 2012, signale l’Agence basée à Abou Dhabi. En 2019, solaire et éolien ont contribué à hauteur de 90 % à la capacité renouvelable totale installée.

Le solaire toujours devant

En 2019, le solaire représente un ajout en capacités de 98 GW, dont 60 % en Asie. L’énergie éolienne apporte quant à elle 60 GW supplémentaires. Le solaire photovoltaïque atteint ainsi les 580 GWc installés dans le monde (dont presque 141 GWc en Europe) auxquels s’ajoutent 3,4 GW de capacités hors réseau.

En tête de cette croissance se trouvaient la Chine (26 GW) et les États-Unis (9 GW).

L’Asie domine une fois de plus l’expansion de la capacité solaire mondiale, avec un ajout de 56 GW, malgré un rythme plus lent qu’en 2018. Parmi les pays où l’augmentation a été la plus forte se trouvent les États-Unis, l’Australie, l’Espagne, l’Ukraine et l’Allemagne.

Les énergies renouvelables représentent au moins 70 % des nouvelles installations dans pratiquement toutes les régions en 2019, exception faite de l’Afrique et du Moyen-Orient, où leurs parts respectives sont de 52 % et 26 % des ajouts nets de capacité. Ces ajouts ont porté la part des énergies renouvelables dans l’ensemble de la capacité énergétique mondiale à 34,7 %, contre 33,3 % à la fin 2018.

L’Asie était le siège de plus de la moitié des nouvelles installations, malgré une expansion à un rythme légèrement plus lent qu’en 2018. La croissance en Europe et en Amérique du Nord s’est accélérée depuis l’année dernière. L’Afrique a augmenté sa capacité renouvelable de 2 GW en 2019, soit la moitié des 4 GW qui avaient été installés en 2018.

En 2019, l’expansion de la capacité non renouvelable a globalement suivi la tendance à long terme, avec une nette croissance en Afrique, au Moyen-Orient et en Afrique, et un net démantèlement en Europe et en Amérique du Nord.

Aujourd’hui, les deux technologies solaires et éoliennes pèsent respectivement pour 623 GW et 586 GW, soit près de la moitié de la capacité renouvelable mondiale. L’hydroélectricité, la bioénergie, l’énergie géothermique et l’énergie marine ont quant à elles fait preuve d’une expansion modérée depuis l’année dernière, avec respectivement 12 GW, 6 GW, 700 MW et 500 MW.