Sun’R Power poursuit le financement de deux centrales photovoltaïques intégrées à un parc qui cumulera 60 MW d’ici 2021

Share

Sun’R Power, filiale du groupe Sun’R, a annoncé avoir finalisé deux opérations de financement de deux centrales photovoltaïques qui seront implantées sur l’ancienne base de l’OTAN de Cambrai-Niergnies dans les Hauts-de-France.

Ces deux centrales, nommées Cambrai B et D, totalisent une capacité de 25 MW et devraient être mises en service d’ici l’automne.

Le montant total des opérations s’élève à 17 millions d’euros, les co-investisseurs faisant leur entrée au côté de Sun’R Power au capital de la société-projet portant sur ces deux centrales étant la Communauté d’Agglomération de Cambrai, la Banque des Territoires, le fonds CAP3RI (dont la mission d’accompagner la mise en place d’une nouvelle économie dans les Hauts-de-France) et la SEM Energies Hauts-de-France.

La part significative d’actionnariat public au capital de la société permettra aux centrales financées de bénéficier d’une majoration de leur tarif d’achat de 3€/MWh, précise Sun’R Power, conformément au cahier des charges de l’appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie.

Sun’R Power annonce également avoir conclu un financement bancaire auprès du Groupe Crédit Agricole, à travers sa filiale Unifergie et la Caisse Régionale du Nord de France. « D’une durée de 22 ans, ce financement prouve la capacité d’Unifergie, de Sun’R Power et de Finergreen, qui conseille l’entreprise sur le volet financier de cette opération, à structurer un financement de long terme optimisé portant en partie sur la revente de l’électricité sur le marché », explique le producteur. Il précise que cette structuration est indispensable au succès du projet car elle permet de compenser un ensoleillement moindre dû à la géographie septentrionale des projets et de maintenir leur compétitivité.

Sur cette ancienne base de l’OTAN, « des terres polluées nécessitant des déminages fréquents » précise Sun’R Power, seront implantées cinq centrales solaires d’ici 2021. La capacité totale du parc s’élèvera à 60 MW. La première de ces centrales, également soutenue financièrement par le Groupe Crédit Agricole, a déjà été mise en service en 2018.

Ce parc de 60 MW sera le deuxième parc photovoltaïque le plus puissant des Hauts-de-France. Le plus grand parc solaire de la région, également situé sur une ancienne base aérienne de l’OTAN, est en cours de construction. Développée par Dhamma Energy, la centrale Athies-Samoussy aura une capacité de 87,5 MW et devrait être achevée en fin d’année.