Le groupe Sun’R précise ses objectifs de développement pour 2025

Share

« Conforté dans son avance par les récents succès lors des derniers appels d’offres de la Commission de régulation de l’énergie, le groupe prévoit de multiplier par 5 son chiffre d’affaires en cinq ans », annonce clairement le groupe Sun’R.

À la tête des trois activités Sun’R Power, Sun’Agri et Volterres, agissant respectivement dans les secteurs de la production photovoltaïque, l’agrivoltaïsme et la fourniture d’électricité renouvelable, Sun’R fait évoluer son organisation. Il transforme le statut de ces trois branches en fort développement en filiales offrant une intégration verticale des solutions proposées, de l’amont à l’aval de la filière renouvelable.

« Les activités Sun’R Power et Sun’Agri existaient déjà au sein de l’entité Sun’R SAS mais n’étaient pas identifiées au sein de filiales dédiées », explique la société à pv magazine. « La création de ces deux filiales répond au besoin d’avoir une identité propre, un management et des moyens dédiés permettant d’accélérer le développement de ces activités. » Volterres était en revanche une société « sœur » de Sun’R, avec un actionnaire commun. « La filialisation sous Sun’R permet de rationnaliser l’organisation du groupe pour pouvoir déployer pleinement les synergies entre les trois activités », ajoute Sun’R.

Les objectifs des entités 

Le producteur Sun’R Power, spécialisé dans les projets sur terrains déclassés, toiture et parkings, vise une puissance installée de 500 MWc en 2025. Il dispose actuellement d’une capacité d’environ 30 MWc installés et de 70 MWc en construction, amenant la puissance installée à 100 MW en 2021, explique Sun’R. « Le pipe de projets encore au stade du développement nous permet d’envisager une puissance totale installée de 500 MWc en 2025 », ajoute-t-il.

Au dernier appel d’offres Innovation de la CRE, Sun’Agri a remporté 38 hectares de projets représentant 33 MWc. Non seulement « vainqueur de 15 des 17 derniers appels à projets de la CRE », la société a également mis en oeuvre « le premier parc d’agrivoltaïsme à dimension commerciale installé en France », souligne Sun’R. La surface de 4,5 hectares à Tresserre y abrite son dispositif agrivoltaïque, qui représente 2 MWc installés. « Nous pouvons finaliser et lancer la construction des projets lauréats. D’autres projets seront présentés aux prochains AO Innovation, pour le compte de Sun’Agri ou co-développés pour le compte de tiers », énumère Sun’R, amenant le groupe a viser une surface cumulée déployant ses solutions de 1000 à 1500 hectares à l’horizon 2025.

Lancée en 2019, Volterres est l’activité la plus récente du groupe, rappelle Sun’R. Le fournisseur d’électricité renouvelable, qui propose une solution de traçage de l’électricité en temps réel basée sur le blockchain, a signé ses premiers contrats fin 2019 pour un début de livraison en 2020. Valenciennes Métropole est la première entité du Nord à bénéficier de la technologie de Volterres, pour un volume annuel de quelques dizaines de GWh livrés en 2020. Le fournisseur a également été choisi par le groupe spécialisé dans les ressources humaines ManpowerGroup. « Depuis quelques mois, Volterres accélère son développement commercial et signe ses premiers contrats de fourniture avec des clients privés de type « grands comptes », qui entreront en livraison pour l’essentiel en 2021 », explique Sun’R. Son objectif est de fournir 10 TWh cumulés d’énergies vertes d’ici à 2025.

« Nos trois prochains défis majeurs sont de décarboner nos énergies, d’arriver à produire assez de nourriture pour toute la planète et, enfin, de nous adapter à un monde où l’environnement est fortement dégradé. Sun’R se met aujourd’hui en ordre de marche pour relever ces défis essentiels à travers une approche mixte mêlant infrastructures et technologie numériques, ce qui permet de changer la donne », conclut Antoine Nogier, le PDG et fondateur du groupe Sun’R.