Le site d’essai photovoltaïque le plus ensoleillé du monde

Share

Engie Laborelec, une unité du géant français de l’énergie Engie, a récemment mis en service une installation d’essai de modules PV et un centre d’innovation dans le désert d’Atacama, au nord du Chili – une région où le rayonnement solaire est le plus élevé au monde.

Le nouveau site est conçu pour tester toutes sortes de technologies photovoltaïques, y compris les onduleurs et les systèmes de nettoyage, pour des projets d’énergie solaire à grande échelle. « Le banc d’essai est conçu pour des applications à grande échelle et aidera à optimiser les conceptions basées sur une approche systémique », déclare Thore Müller, responsable de la R&D en matière de PV bifacial chez Engie Laborelec. « Nous voulons passer d’un développement de projet linéaire où les composants sont évalués et choisis individuellement à un choix de conception basé sur leur impact combiné sur la LCOE. Ensuite, nous voulons tester et développer des technologies innovantes pour maximiser le rendement ».

Engie Laborelec teste actuellement six panneaux bifaces différents de trois fabricants différents, deux trackers différents et des onduleurs de branche. « Mais surtout, nous testons des combinaisons de ceux-ci pour voir comment ils s’influencent mutuellement », explique Thore Müller.

Ils utiliseront des mesures d’albédo, des mesures d’irradiation de panneau arrière et avant, et des mesures de salissure. Une attention particulière sera accordée à la répartition des mesures d’irradiation sur la face arrière afin d’évaluer les pertes par inadéquation qui pourraient résulter de différents choix de conception.

L’environnement désertique et le fort rayonnement solaire de la région offrent des « avantages » particuliers, notamment une faible variabilité au cours des jours, des niveaux élevés d’encrassement et de faibles précipitations. « Ces conditions sont typiques pour de nombreux sites où de nouvelles centrales électriques à grande échelle sont prévues : Chili, Mexique, Moyen-Orient », explique Mme Müller. « Nous pensons qu’un centre d’essai reflétant de telles conditions sera particulièrement utile ».

Engie a annoncé un plan de développement solaire et éolien de 1 GW pour le Chili fin 2019, avec un investissement prévu pouvant atteindre 1 milliard de dollars. Les deux premiers projets de ce plan – le parc solaire du Capricorne et le site éolien de Calama – sont actuellement en cours de construction. La construction d’un troisième projet, le parc solaire de Tamaya, a débuté au premier trimestre. Cependant, avec environ 370 MW combinés, les trois projets ne représentent qu’une fraction du plan complet de 1 GW d’Engie.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Anker dévoile une nouvelle solution de stockage domestique tout-en-un
12 juillet 2024 La solution de stockage domestique a une capacité allant jusqu'à 30 kWh et est disponible en configuration monophasée et triphasée.