JP Energie Environnement accueille la Banque des Territoires dans son capital

Share

Le producteur indépendant français d’énergies éolienne et solaire JP Energie Environnement (JPee) a renforcé son partenariat avec la Banque des Territoires initié depuis 2013 en lui ouvrant son capital à hauteur de 34 %. Liés depuis 2013 par un partenariat de co-investissement, les deux acteurs franchissent une nouvelle étape afin de soutenir les fortes ambitions de JPee et d’accélérer son activité.

JPee, qui projette de multiplier sa capacité installée par plus de 4,5 d’ici 2030 et de recruter près de 120 personnes sur la même période, entend avec cette opération poser les bases de l’accélération de sa croissance. La société, qui détenait fin mai environ 300 MW de projets autorisés (200 MW en solaire et 100 MW en éolien), dont 190 en construction, veut en effet doubler sa capacité installée pour atteindre 1 GW de projets en exploitation en 2026. Dans un deuxième temps, JPee veut à nouveau doubler ce chiffre entre 2026 et 2030 pour le porter à 2 GW. « JPee prépare le terrain de sa croissance, tout en conservant les atouts qui font sa force depuis ses débuts et qui lui permettent de développer ses projets avec efficience : une entreprise française, agile et à taille humaine », indique Xavier Nass, son directeur général.

Créé en 2004, JPee collabore depuis 2013 avec la Banque des Territoires et ce partenariat a été renforcé à partir de 2018, en systématisant son entrée au capital de chaque nouveau projet en exploitation. Grâce à ce travail de long terme, la Banque des Territoires a ainsi contribué au financement de près de 400 MW de projets éoliens et solaires, en étant actionnaire à hauteur de 49% d’une trentaine de sociétés de projets.

Parallèlement, JPee poursuit ses investissements dans la recherche et développement dans les systèmes de production agrivoltaïque. Pour cela, l’entreprise a notamment recruté un chef de projet Agrivoltaïsme en 2022 et accueillera un responsable agrivoltaïsme en 2023. Elle mène aussi un partenariat depuis 2020 avec l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), sur la quantité et la qualité du fourrage poussant en dessous des panneaux photovoltaïques.

Enfin, en parallèle de son rôle de producteur d’électricité, JPee se positionne désormais en tant que constructeur de centrales photovoltaïques en autoconsommation pour compte de tiers. Les projets s’adressent aux industriels qui disposent de surfaces suffisamment importantes en toiture, au sol ou en ombrière. Les premiers chantiers sont prévus au 3ème trimestre 2023.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...