Le projet Ophelia, un démonstrateur d’ombrière solaire linéaire sur piste cyclable

Share

Le projet Ophelia, pour “Ombrières PHotovoltaïquE grand LIneAire”, vise à étudier l’architecture électrique des parcs photovoltaïques linéaires et leur intégration au foncier. En effet, la solarisation d’ouvrages de grande longueur et de faible largeur déjà consacrés à d’autres usages (digues, bords de voies ferrées, de routes, de voies cyclables aménagées…), représenterait un potentiel de plus de 60 000 kilomètres en France, pour une capacité photovoltaïque proche de 60 GWc.

Développé par cinq partenaires (CNR comme coordinateur, Nexans, Schneider Electric, SNCF, et SuperGrid Institute), le démonstrateur se composera donc d’une série de trois ombrières, pour une longueur totale de 900 mètres environ, installées le long de la vélo route ViaRhôna qui longe le Rhône, dans le secteur de Caderousse (Vaucluse). D’une puissance de 900 kWc, il sera composé de 30 structures d’ombrières avec des panneaux orientés Est/Ouest. Grâce à ce dispositif, l’objectif des acteurs est de concevoir et tester sur site une architecture électrique et tous les équipements nécessaires pour transporter l’électricité en courant continu moyenne tension MVDC jusqu’au point de livraison. La construction et l’expérimentation sont prévues sur la période 2025-2028, à l’issue d’une phase de trois ans d’études d’ingénierie, de R&D et de prototypage.

Valoriser les abords de voies ferrées

« Le courant continu représente un nouvel horizon technologique en moyenne tension après plus de cent ans de développement en courant alternatif. Il doit permettre une meilleure intégration dans les réseaux de certaines applications comme celle de l’installation de grands linéaires photovoltaïques, promouvant un développement significatif des énergies renouvelables tout en évitant l’artificialisation des sols », précise Christophe Prévé, Chief Technical Officer, Medium Voltage Offers, chez Schneider Electric. Mais l’un des enjeux est de réduire les pertes électriques dues à la grande longueur des câbles, afin de permettre le développement de grands projets supérieurs à 20 km.

« En expérimentant l’exploitation de panneaux solaires sur un grand linéaire, Ophelia ouvre la voie à la valorisation des abords de voies ferrées », a déclaré Carole Desnost, Vice-Présidente Technologies, Innovation et Projets Groupe SNCF, qui a lancé en juillet sa filiale “SNCF Renouvelables”, avec l’ambition de développer 1 GWc de solaire d’ici à 2030. Ophelia est lauréat de l’Appel à projets Technologies Avancées pour les Systèmes Énergétiques « DEMO TASE » lancé en 2022 par l’ADEME. Représentant un investissement global de plus de 20 millions d’euros, il est cofinancé à hauteur de 40 % environ du montant global par l’Etat, dans le cadre du plan France 2030 opéré par l’ADEME, qui vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir du pays. Il est également labellisé par les pôles de compétitivité Tenerrdis (transition énergétique) et I-Trans (transports terrestres durables et la logistique).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Enphase lance en France sa batterie domestique en 5 kWh
09 juillet 2024 Basée sur la chimie lithium fer phosphate (LFP), celle-ci dispose d'une capacité totale d'énergie utilisable de 5 kWh, de six micro-onduleurs IQ8D-BAT...