[Élections européennes] Le programme des Sociaux-démocrates dans les EnR et le solaire

Share

Parti socialiste et Place publique

Avec Raphaël Glucksmann en tête de liste, le Parti Socialiste et Place Publique affichent dans leur programme des engagements visant à répondre à l’urgence climatique. Il s’agit d’abord pour elle d’engager l’Union européenne dans une véritable planification écologique et industrielle de long terme. Comment ? En investissant massivement dans le secteur de l’énergie, dans la recherche et dans l’innovation, pour atteindre plus de 70 % d’énergies renouvelables dans l’énergie consommée en Europe d’ici à 2040.

Dans le cadre de cette réindustrialisation des territoires, nécessaire selon eux pour assurer la transition écologique et énergétique, le PS et Place publique soutiennent les entreprises, l’industrie et l’emploi sur le continent avec une loi « Achetez Européen », qui réserverait en priorité 15 % de la commande publique aux productions européennes. De quoi réjouir un certain nombre d’acteurs du solaire…

Pour l’ex-fabricant nantais de modules Systovi, c’est malheureusement trop tard, s’est ému Raphaël Glucksmann lors d’interview télévisée dans le journal de France 2, mardi soir. Accusant les politiques d’avoir « lâché l’entreprise et la Chine d’avoir ratiboisé et voulu éradiquer nos productions dans les panneaux photovoltaïques, en divisant ses prix par quatre en quelques semaines. » Une production chinoise imposée qui, comme a tenu à rappeler le député européen, « repose sur l’esclavage des Ouïghours dans la production de polysilicium, sur des subventions massives et sur des stratégies de pertes. »

En réponse à la naïveté européenne, la liste PS-Place publique plaide pour plus de réalisme, préconisant de « faire ce que font les Américains, c’est-à-dire taxer les produits chinois à 100 % – 235 % au Canada – quand le dumping chinois fait rage. Avec des mesures-miroirs conditionnant l’accès au marché de l’UE au respect des normes de production européennes ».

Enfin, dernière proposition intéressante de cette liste pour les installateurs : sa volonté d’équiper en Europe au moins 1 toit sur 2 de panneaux photovoltaïques à horizon 2050, en développant parallèlement les filières de batteries et de pompes à chaleur.

Europe Territoires Ecologie

Allié à deux autres formations, Régions & Peuples Solidaires (R&PS) et Volt France Parti Radical de Gauche est également présent aux élections européennes, avec Guillaume Lacroix pour chef de file. Sa volonté : définir la lutte contre le changement climatique et pour l’autonomie énergétique comme objectif principal de l’Union européenne pour les prochaines décennies.

Cette liste est « radicalement » opposée au nucléaire, une énergie prétendument décarbonée, ne pouvant, selon elle, être qualifiée d’énergie « verte », à cause du coût carbone de l’extraction et de l’importation d’uranium depuis des pays non-membres de l’UE, des risques d’accidents nucléaires et des déchets radioactifs.

En revanche, elle défend l’efficacité et la sobriété comme moyens de réduire les consommations et lutter contre la précarité énergétique, la fixation des cours de l’électricité ne devant en aucun cas pénaliser la consommation en circuit court et la production d’énergies renouvelables.

Si aucune mesure particulière concernant la filière photovoltaïque ne figure dans ses propositions, la liste conduite par Guillaume Lacroix plaide pour la suppression des aides en faveur des énergies fossiles et l’interdiction de l’exploitation de nouvelles ressources semblables.

Nouvelle Donne

Enfin, Pierre Larrouturou, élu eurodéputé sur la liste PS-Place publique de Raphaël Glucksmann en 2019, a décidé pour cette élection de faire liste à part, avec son mouvement « Nouvelle donne ». Parmi ses propositions figure l’abandon des énergies fossiles et de tout soutien aux entreprises qui les exploitent. Il appelle également de ses vœux l’organisation d’une Convention Citoyenne Européenne (CCE) chargée d’élaborer un  “Traité Finance-Climat”, qui permettrait de mettre plus de 300 milliards d’euros chaque année pour gagner la bataille du climat.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.