[Élections européennes] Décryptage du programme énergétique des listes de Droite

Share

Les Républicains

Conduite par François-Xavier Bellamy, la liste Les Républicains ne porte pas les énergies renouvelables dans son cœur, c’est le moins que l’on puisse dire, jugeant leur développement « déraisonné » et souhaitant limiter les subventions accordées en leur faveur par l’Union européenne.

Pour atteindre l’objectif de neutralité carbone pour 2050 qu’ils soutiennent néanmoins, les Républicains comptent sur trois sources d’énergie principales : le nucléaire, avec le financement d’un grand programme de construction de centrales dans l’UE, l’hydraulique et l’hydrogène, chaque État membre devant être libre de déterminer son propre mix énergétique et la part des renouvelables dans la production d’énergie décarbonée.

Adepte du « Made in Europe », la liste affilée Parti populaire européen (Démocrates-Chrétiens) à Strasbourg et Bruxelles propose de financer la transition écologique par la création d’un livret d’épargne européen sur le modèle du Livret A. Mais rien n’indique que cette solution, difficile à mettre en place, n’aggravera pas le dérèglement climatique. On peut cependant noter des points positifs dans son programme, comme l’appel à sobriété énergétique ou l’extension progressive de la taxe carbone aux frontières à tous les produits importés au sein de l’UE, mesure profitable à la filière photovoltaïque française et européenne.

Union populaire républicaine

Souverainiste, François Asselineau mène sa troisième campagne pour les élections européennes. Avec toujours le même discours, hostile à l’égard de l’Union européenne. À la tête de la liste Frexit, pour le pouvoir d’achat et pour la paix – Union populaire républicaine, il souhaite que la France sorte de l’UE, qu’elle quitte l’Otan et qu’elle abandonne l’euro. Autant dire qu’aucune proposition concernant la question des énergies renouvelables en général, et photovoltaïque en particulier, ne figure dans son programme…

Alliance rurale

Initiée par le patron de la fédération des chasseurs, Willy Schraen (en 3e position), la liste Alliance rurale est conduite par le charismatique et médiatique Jean Lassalle. Défenseur du terroir et des territoires oubliés, il ignore complètement la question énergétique dans son programme. Depuis la dernière Présidentielle, on sait pourtant où vont les préférences de ce pro-nucléaire en matière d’énergies renouvelables, l’énergie marine remportant ses suffrages par rapport au photovoltaïque ou à l’éolien.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.