Urbasolar remporte deux projets photovoltaïques à l’appel d’offres du ministère des Armées

Share

En 2019, le ministère des Armées annonçait qu’il mettrait à disposition des développeurs de projets photovoltaïques 2000 hectares de terrains d’ici fin 2022. C’est dans ce cadre qu’il avait lancé, en août, un premier appel à manifestation d’intérêt pour la mise en œuvre de projets solaires sur des terrains recouvrant 267 hectares, répartis en quatre lots : 253 hectares à Creil (60), 4 hectares à Querqueville (50), 5,5 hectares à Saint-Christol (84) et 4,5 hectares à Valbonne (01).

En février, le développeur Photosol a été désigné lauréat du plus gros lot, à Creil. Il y construira une centrale d’une capacité de 246 MWc qui devrait être mise en service en 2022.

Aujourd’hui, Urbasolar annonce qu’il a été désigné lauréat de deux lots : l’un concerne la centrale au sol sur la commune de Saint-Christol dans le Vaucluse, qui aura une capacité de 5 MWc, l’autre concerne un projet solaire à Balan (Valbonne) dans l’Ain, d’une puissance de 3,5 MWc. « Situées sur une parcelle de 5,5 ha ayant accueilli un silo de lancement de missile pour Saint-Christol et un délaissé militaire de 4,6 hectares pour Balan, les deux centrales entreront en service en 2023 », précise Urbasolar.

Le groupe, détenu par le groupe suisse Axpo, déclare avoir un portefeuille projets en développement de 1,7 GWc principalement en France et en Europe. Il avait également été retenu, aux côtés de GazelEnergie, par le groupe ADP pour la mise en œuvre d’un PPA dans le but d’alimenter en énergie solaire les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle, Orly et Le Bourget.

Pour tenir ses engagements concernant la mise à disposition des 2000 hectares, le ministère des Armées prévoit de lancer plusieurs appels d’offres jusqu’en 2022.