L’interconnexion entre la France et l’Espagne sera opérationnelle en 2027

Share

D’après pv magazine Espagne

La promotion des interconnexions gazières à partir de l’Espagne est l’un des éléments clés de la réduction de la dépendance énergétique de l’Europe vis-à-vis de la Russie. Le continent pourrait ainsi avoir accès au gaz qui arrive d’Algérie dans la péninsule et qui est stocké en Espagne, mais aussi à l’hydrogène vert qui sera généré dans le pays. Le gouvernement a exprimé à plusieurs reprises la nécessité d’accélérer ce projet et de le faire financer par l’Union européenne.

Dans le domaine de l’électricité aussi, les interconnexions progressent, bien que lentement : avec un taux de seulement 2,2 %, la péninsule ibérique n’est actuellement que faiblement interconnectée avec le reste du continent, quand les objectifs de l’Union européenne pour tous les États membres fixent à 10 % en 2020 et 15 % en 2030.

L’interconnexion du golfe de Gascogne entre Gatika (région de Bilbao, Espagne) et Cubnezais (situé au nord de Bordeaux, France) sera la première interconnexion sous-marine entre l’Espagne et la France. Elle est actuellement en phase d’autorisation administrative des deux côtés de la frontière. « Les autorisations administratives, préalables au lancement des fournitures et des travaux, sont prévues pour 2023. La liaison devrait être opérationnelle en 2027 », a déclaré le gestionnaire de réseau REE à pv magazine.

Cette connexion augmentera la capacité d’échange de la péninsule ibérique avec le reste du système électrique européen, ce qui permettra de presque doubler la capacité, qui passera de 2 800 MW actuellement à 5 000 MW. Le taux d’interconnexion s’élèvera à 5 %.

L’interconnexion est constituée de quatre câbles, deux pour chaque liaison. Cette double liaison sous-marine et souterraine à courant continu sera longue de près de 400 kilomètres. Elle comportera une station de conversion à chaque extrémité de la liaison qui permettra de transformer le courant continu en courant alternatif pour le raccorder au réseau de transport d’électricité de chaque pays.

De la côte basque espagnole à la côte médocaine française, les liaisons seront principalement sous-marines sur une longueur d’environ 280 km, à l’exception d’une courte section souterraine nécessaire pour éviter le canyon sous-marin de Capbreton.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...